Hanoi (VNA) - Une fouille récente dans la cité impériale Thang Long à Hanoi a révélé un certain nombre de vestiges architecturaux, ont informé des archéologues du Centre de conservation du patrimoine de Thang Long-Hanoi et de l’Institut d’archéologie du Vietnam lors d’une conférence tenue le 16 mai.
 
Les archéologues ont découvert les soubassements de nombre d'ouvrages de divers courants architecturaux . Photo: VNA

Réalisées sur une superficie totale de près de 1.000 m² près du palais Kinh Thien, les fouilles ont mis au jour un large éventail d’objets, montrant que la région renfermait jadis des structures majeures des dynasties Dai La, Ly, Trân, Lê et Nguyên. Ils comprennent des vestiges de routes, parterres, étangs, fondations en pierre et passages de drainage, entre autres.

Parmi les autres découvertes figuraient des objets en terre cuite, des poteries ainsi que des éléments en bois et en métal.

Les archéologues ont déclaré que les résultats des fouilles démontraient la variété et la complexité des vestiges historiques et culturels souterrains de la citadelle impériale de Thang Long, renforçant ainsi la valeur énorme du site.

La cité impériale de Thang Long a été construite au 11e siècle sous la dynastie des Ly, marquant l’indépendance du Dai Viet. Le secteur central a été reconnu patrimoine mondial par l’UNESCO le 31 juillet 2010.

Le palais Kinh Thiên est le bâtiment principal situé dans le secteur central de la citadelle, dans l’actuel centre-ville de Hanoi. Il se trouve au centre du complexe, en face de Doan Môn (Porte Sud) et de la Tour du drapeau. Construit en 1428, le palais accueillait de nombreuses cérémonies royales. C’est également là que la cour  discutait des questions nationales.

Cependant, le palais fut presque détruit à la fin du 19e siècle par les Français. Il ne reste aujourd’hui qu’une rampe d’escalier de 100 cm de haut au sud et plusieurs grandes marches de pierre gravées de dragons. – CPV/VNA