Photo d'illustration : vneconomy.vn.

 

Hanoi (VNA) - Sur les 6 premiers mois de 2018, les investisseurs étrangers ont retiré 5,6 milliards de dollars de la Thaïlande, 3,7 milliards de dollars de l'Indonésie, 1,6 milliard de dollars des Philippines mais ont versé 1,5 milliard de dollars sur le marché boursier vietnamien.

C’est ce qu’a déclaré Dominic Scriven, président de Dragon Capital, lors du Forum annuel des entreprises du Vietnam (VBF) 2018.

Alors que les marchés boursiers de la région souffrent du retrait de maints  investisseurs étrangers, le marché boursier vietnamien attire toujours une nouvelle vague d’investissement étranger. « Cela montre que les investisseurs étrangers ont toujours confiance en ce marché », a déclaré Dominic Scriven.

Selon l'Association des Entreprises américaines au Vietnam (AmCham), le Vietnam est face à d'énormes opportunités pour les entreprises nationales et étrangères, notamment à cause des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Une étude récente d'AmCham sur les entreprises américaines en Chine montre qu'un tiers ont déménagé ou envisagent de délocaliser certaines de leurs installations  à l'étranger. Sur ce nombre, la moitié considèrent l'Asie du Sud-Est comme le premier choix.

Selon le Département de l’Investissement étranger relevant du ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, sur les 11 premiers mois de 2018, le capital d’investissement direct étranger (IDE) décaissé a été de 16,5 milliards de dollars, soit une hausse de 3,1% en glissement annuel.

Dominic Scriven a déclaré que la proposition du gouvernement de modifier la loi sur la bourse était pertinente pour résoudre les problèmes existants. -NDEL/VNA