Alfredo Perdiguero, chef du bureau de coordination des activités et de coopération d’Asie du Sud-Est de la Banque asiatique pour le développemen. Photo: VNA

Hanoï (VNA) -  L’Initiative de coopération de la sous-région du grand Mékong (GMS) est l’un des programmes réussis sur le plan de coopération et d’intégration en Asie, a estimé Alfredo Perdiguero, chef du bureau de coordination des activités et de coopération d’Asie du Sud-Est relevant de la Banque asiatique pour le développement (BAD).

Le programme de coopération du GMS, qui est orienté par trois C : Connectivité, Compétitivité et Communauté, privilégie le développement des infrastructures, l’énergie, le tourisme, l’agriculture et l’environnement durable, a-t-il souligné lors d’une interview accordée à la presse, le 13 mars. Alfredo Perdiguero participera au 6e Sommet du GMS et au 10e Sommet du Triangle de développement Cambodge-Laos-Vietnam  (CLV) qui auront lieu du 29 au 31 mars à Hanoï.

Il a tenu en haute estime les résultats obtenus dans les transports, avec notamment le projet d’autoroute Hanoï-Lao Cai. Il s’agit d’un projet important dans le cadre de coopération du GMS, permettant de réduire la durée du trajet Hanoi-Lao Cai à 3 heures contre 7 heures auparavant. Il a également cité d’autres projets dans le cadre de coopération du couloir économique Nord-Sud reliant le Vietnam à la Chine, de celui Est-Ouest, reliant la ville vietnamienne de Da Nang à de villes du Laos, de Thaïlande et du Myanmar et de celui du Sud, reliant Ho Chi Minh-Ville à Phnom Penh (Laos) et Bangkok (Thaïlande).

Selon le responsable de la BAD, le Vietnam est toujours membre ayant de nombreuses initiatives dans les domaines de coopération au sein du GMS. L’organisation des sommets du GMS et du CLV à la fin du mois courant à Hanoï témoigne des contributions actives du gouvernement vietnamien à cette coopération.

Le Vietnam arrive toujours en tête dans l’encouragement des gouvernements et du secteur privé à participer aux initiatives du GMS, a-t-il estimé. L’organisation du sommet du GMS sera l’opportunité de lancer les initiatives et d’attirer davantage les fonds pour la coopération du GMS.

Le GMS a financé 21 milliards de dollars aux projets de développement durant 25 dernières années et continuera de verser 66 milliards de dollars dans cinq ans, a annoncé Alfredo Perdiguero.

La coopération du GMS a été lancée en 1992 par la BAD et ​regroupe six membres que sont le Cambodge, la Chine, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam. Elle vise à renforcer la connexion et la promotion de la coopération économique et commerciale entre les pays membres, à faire face aux défis communs de la région, contribuant au développement socio-économique des pays membres. -VNA