Dong Nai, 12 mai (VNA) - Une journée de rencontre visant à favoriser le dialogue sur la modernisation de la formation professionnelle grâce aux ressources financières françaises au Vietnam a été organisée le 10 mai à l’École supérieure internationale de technologie Lilama 2 dans la province de Dông Nai, au Sud.

Vincent Floreani, consul général de France à Hô Chi Minh-Ville, prend la parole le 10 mai à la cérémonie d’inauguration du bâtiment d’efficacité énergétique E-building à l’École de Lilama 2, province de Dông Nai (Sud). Photo: CVN/VNA

L'événement sur le thème "La modernisation des centres de formation professionnelle au Vietnam: outil majeur pour l’insertion professionnelle des jeunes" a été organisé par l’Agence française de développement (AFD) et l’École  supérieure internationale de technologie Lilama 2, en collaboration avec la Département général de l’éducation professionnelle (ministère vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales).

Au Vietnam, un quart de la population actuelle a entre 15 et 29 ans, ce qui représente une opportunité importante dans un contexte de développement rapide. La modernisation de l’offre de formation professionnelle (y compris supérieure), notamment dans les secteurs industriels porteurs, est indispensable.

Lors de la table-ronde organisée dans le cadre de l’événement, les étudiants et les représentants des centres de formation partenaires ont échangé sur les enjeux et perspectives du secteur de la formation professionnelle au Vietnam. "En France, la formation professionnelle constitue une forte priorité pour les autorités et bénéficie d’un renforcement significatif. Elle permet la création d’une économie de proximité irremplaçable. La formation professionnelle prépare les jeunes à de beaux métiers et carrières", a affirmé, Vincent Floreani, consul général de France à Hô Chi Minh-Ville. Il a aussi insisté que "le thème de la journée, ainsi que celui de la table ronde sont au cœur des réflexions sur les modèles de développement durable, car le développement du capital humain constitue un investissement majeur pour assurer une croissance inclusive au pays".

Un bâtiment d’efficacité énergétique 

À cette occasion, l’École de Lilama 2 a aussi présenté ses nouveaux locaux, équipements et programmes pédagogiques dont elle a bénéficié grâce au soutien de l’AFD. 

La cérémonie d’inauguration du bâtiment d’efficacité énergétique E-building, le 10 mai, à l’École de Lilama 2, province de Dông Nai (Sud). Photo: CVN/VNA


Dans le cadre de son soutien à la modernisation de l’offre de formation professionnelle, l’AFD a aidé cinq écoles par des investissements matériels et immatériels (construction, équipement et assistance technique) pour leur permettre  de devenir des centres d’excellence et de délivrer des formations alignées sur le modèle français. Ce projet a notamment permis la construction d’un bâtiment E-building à Lilama 2, qui a été inaugurée à cette occasion, et le renforcement des capacités des formateurs et des gestionnaires d’établissement.  "Grâce aux financements de l’AFD, Lilama 2 a pu construire l'E-buiding, un bâtiment d’efficacité énergétique, et adapter aux normes françaises les filières de soudage et de télécommunication, en partenariat avec l’aéroport de Long Thành. C’est une valeur ajoutée certaine: notre programme de formation est toujours en partenariat avec le milieu d’entreprises", a révélé Nguyên Khanh Cuong, recteur de l’École de Lilama 2.

"Nous  sommes  fiers  que  nos  financements  pour la modernisation des écoles  professionnelles au Vietnam servent directement la jeunesse, et donc l’avenir du  pays", s’est réjoui Fabrice Richy, directeur de l’AFD au Vietnam. Il ajoute que "le E-buiding de l’École de  Lilama 2 que nous inaugurons aujourd’hui correspond à ces deux objectifs: il est un modèle pour le dispositif de formation professionnelle vietnamien, avec des filières dédiées aux nouvelles technologies. J’ai été très impressionné lors de ma première visite ici par les postes de formation au soudage en réalité virtuelle qui permettent d’économiser beaucoup d’énergie et de matière première. Ce bâtiment est aussi respectueux de l’environnement et démontre que les économies d’énergies sont possibles dans tous les secteurs".

Par ailleurs, tout au long de la journée, l’École de Lilama 2 et Business France ont organisés sur le campus une foire de l’emploi afin de favoriser la mise en réseau entre les étudiants, les écoles de formation professionnelle et les entreprises.  

L'AFD et ses 86 projets au Vietnam

Institution financière publique et solidaire, l’AFD est un acteur central de la politique de développement de la France à l’étranger. Elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l’outre-mer. Cet organisme intervenant dans de nombreux secteurs: énergie, santé, biodiversité, accès à l’eau, au numérique, formation professionnelle.

L’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD). Présente dans 110 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD accompagne aujourd’hui plus de 4.000 projets de  développement. En 2018, elle a engagé 11,4 milliards d’euros pour le financement de ces projets.

Présente au Vietnam depuis 1994, l’AFD a financé 86 projets pour un montant de près de 2,1 milliards d’euros dans différents secteurs: transport, infrastructure, énergie, agriculture, etc. En lien avec les priorités de la coopération française au Vietnam, l’AFD positionne son intervention en accompagnement de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Pour sa part, l’École supérieure internationale de technologie Lilama 2 se trouve à Long Thành, à côté des zones industrielles de la province de Dông Nai. L’école a été créée en 1986 et était membre de l’Union des entreprises de construction mécanique (Lilama).

Depuis 2010, l’école se trouve sous la tutelle du ministère de la Construction. Avec 4.500 étudiants et plusieurs coopérations internationales, Lilama 2 figure parmi les centres de formation les plus innovants du pays. Elle est l’une des premières écoles de formation professionnelle à bénéficier d’une pleine autonomie financière. L’école forme à environ 20 métiers et offre 5 types de qualifications: Diplôme d’ingénieur de pratique, diplôme d'études supérieures international, diplôme d’études professionnelles, certificat d’ouvrier technique et certificat des formations techniques de courte durée. -CVN/VNA