Hanoi (VNA) – Les investissements internationaux constituent l’un des principaux facteurs participant à la croissance économique et à la prospérité du Vietnam en 30 ans depuis la promulgation de sa Loi sur les investissements étrangers.
 
Dans l'usine de Samsung Electronics Vietnam. Les entreprises à capitaux étrangers ont contribué à la formation des industries phares comme le pétrole et le gaz, l’électronique, les télécommunications. Photo: VNA

Le Vietnam comptait 26.438 projets d’investissements directs étrangers (IDE) en vigueur de 129 pays et territoires, de janvier 1988 à août 2018, a fait savoir le Département de l’investissement étranger du ministère du Plan et de l’Investissement.

Les projets d’IDE représentent un capital enregistré total de 333,83 milliards de dollars, dont 183,62 milliards de dollars, a-t-il précisé.

Environ 58% des IDE sont injectés dans l’industrie manufacturière, créant 50% de la valeur de la production industrielle et 72,6% du chiffre d’affaires à l’import-export avec 189 milliards de dollars.

Les entreprises à capitaux étrangers ont contribué à la formation des industries phares comme le pétrole et le gaz, l’électronique, les télécommunications, ainsi qu’au tranfert de compétences et de technologies au Vietnam.

Le secteur de l’IDE représente 25% des investissements sociaux et contribue pour 20% au produit intérieur brut (PIB) du pays. Il a créé environ 3,6 millions d’emplois directs et 5 à 6 millions d’emplois indirects.

Outre l’amélioration de l’environnement des affaires du pays, la stabilité politique du pays, les réformes profondes engagées, la très forte population active expliquent aussi l’empressement des investisseurs, selon Dô Nhât Hoàng, directeur dudit département.
 
Pivot de la croissance, de la création d’emploi et du transfert technologique, les IDE constituent l’un des principaux catalyseurs du développement du pays. S’ils sont incontestablement bénéfiques, ils peuvent aussi s’avérer  dangereux si l’économie nationale n’y substitue pas ses propres moyens de production.

Le ministre du Plan et de l’Investissement Nguyên Chi Dung a estimé qu’il est temps de perfectionner les institutions, d’élever la compétitivité pour attirer des projets d’IDE de qualité conformes à la stratégie de développement socio-économique du pays dans le contexte de la quatrième révolution industrielle. – VNA