Ces dernières années, la consommation dans les marchés traditionnels à Hô Chi Minh-Ville a connu une nette baisse, à l’inverse de celle des supermarchés dont le chiffre d’affaires a augmenté régulièrement d’entre 15% et 25% par an.

La mégapole du Sud compte actuellement plus de 200 supermarchés, soit deux fois plus qu’en 2005, et encore, le nombre de libres-services a été, lui, multiplié par quatre. Ceux-ci appartiennent à diverses compagnies, telle celle de transformation des produits de la viande Vissan, ou la compagnie générale du commerce de Sài Gon Satra...

Les centres commerciaux, supermarchés et libres-services représentent désormais 35% de la vente de détail à Hô Chi Minh-Ville, une progression de 100 par rapport à 2002. Évidemment, la part de nombreux marchés traditionnels recule de plus en plus, et aujourd’hui, la ville en compte près de 200 contre plus de 300 en 2005.

Selon les statistiques publiées par une compagnie d’études du marché, les consommateurs locaux ont consacré de près de 1,5 million de dôngs en 2011 aux achats en supermarchés et centres commerciaux, contre 627.000 dôngs en 2005. Une récente enquête de cette compagnie révèle également que 80 % des habitants de la mégapole du Sud ont pris l’habitude de fréquenter chaque semaine un ou plusieurs supermarchés, contre 12% il y a 10 ans.

Confort, sécurité alimentaire et commodité sont les éléments indispensables pour inciter la clientèle à fréquenter un supermarché, ainsi que, bien sûr, un nombre élevés de produits référencés, de l’ordre de 60.000. À cela, il faut ajouter les services annexes ou complémentaires tels que livraison à domicile, vente en ligne, règlement par carte bancaire, stationnement des véhicules, également très attractifs pour le chaland.

Afin de satisfaire les besoins de la clientèle, des enseignes étrangères de supermarchés projettent de s’agrandir, tandis que les nouveaux venus s’implante sur une plus vaste superficie, tel le centre commercial Index Living Mall de 7.000 m² qui a ouvert fin 2011 dans le 4e arrondissement. Ce dernier n’est pas seul, on peut citer les centres commerciaux Crescent Mall dans le 7e arrondissement, The Vista dans le 2e, Carina Plaza dans le 8e...

Une tendance qui sera ferme toute cette année, la fin du 2e trimestre devant voir l’ouverture de l’hypermarché Pico Plaza d’une superficie de 45.000 m² dans la rue Công Hoà, arrondissement de Tân Binh. Et même au-delà de 2012, avec par exemple le projet du centre commercial AEON de 3,51 ha signé en début d’année par le grand distributeur japonais du même nom et la Compagnie d’investissement immobilier Sài Gon Thuong Tin, qui devrait être inauguré en 2014.

Selon CBRE Vietnam, Hô Chi Minh-Ville possèdera environ 190.000 m² supplémentaires de locaux relevant de la grande distribution fin 2012.

En 2011, les ventes de détail des grands distributeurs de la mégapole du Sud se sont élevées à près de 460.000 milliards de dôngs, soit une croissance de 23,5 % sur 2010. Hô Chi Minh-Ville est indéniablement un grand marché de la distribution au Vietnam. – AVI