Panorama du dialogue. Photo: VNA

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Le Comité chargé des affaires relatives aux Vietnamiens à l'étranger de Hô Chi Minh-Ville a organisé mercredi un dialogue entre des entreprises de Viet kieu et les dirigeants municipaux, afin de discuter des opportunités et défis imposés aux Vietnamiens de l'étranger envisageant de créer une start-up dans la mégapole du Sud.

Selon Phung Cong Dung, président du Comité municipal chargé des affaires relatives aux Vietnamiens de l'étranger, Ho Chi Minh-Ville accueille ces dernières années un nombre croissant d’entreprises de Vietnamien d’outre-mer. Cependant, le climat des affaires pour les start-up, dont cadre juridique, politiques de soutien et fonds de capital-risque, reste limité.

Nguyen Hoanh Nam, chef adjoint du Comité d'État chargé des affaires relatives aux Vietnamiens à l'étranger, a indiqué que l'environnement des affaires au Vietnam était dynamique, avec une croissance annuelle du PIB supérieure à 6%.

Tran Ngoc Phu, un Vietnamien de France, a souhaité que le Comité chargé des affaires relatives aux Vietnamiens à l'étranger de Hô Chi Minh-Ville et les médias jouent le rôle de passerelle entre les entreprises de Viet kieu et les autorités locales.

Selon Nguyen Ky Phung, directeur adjoint du Service municipal des sciences et des technologies, depuis 2017, sa ville a consacré plus de 90 millions de dollars aux programmes de soutien des start-up et de l'innovation. Actuellement, le réseau de start-up de la ville comprend 20 partenaires étrangers, 24 incubateurs, 12 espaces de start-up et plus de 760 start-up, principalement dans les secteurs des technologies de l'information et de la communication, de l'agriculture et de la formation.

Ho Chi Minh-Ville est actuellement un haut lieu de création de start-up pour les jeunes Viet kieu. La ville accueille en effet chaque année plus de 30.000 jeunes Vietnamiens d'outre-mer à la recherche d'opportunités commerciales. -VNA