Hanoi (VNA) – Hanoi qui compte actuellement neuf zones industrielles en activité et une autre prête à fonctionner, a mis en place des mesures de promotion des investissements ces dernières années pour favoriser leur développement.

Une vue de la zone industrielle Thang Long à Hanoi. Photo: CTV


Aider les entreprises à bien appréhender de nouvelles politiques ficales et douanières afin de limiter les risques éventuels dans les activités d’export-import aide la ville à attirer davantage d’investisseurs dans ses zones industrielles, résume le Comité de gestion des zones industrielles et des zones franches de Hanoi.

Le travail de promotion des investissements a contribué à accélérer le développement des zones industrielles. Mais la ville peut encore faire des progrès dans la planification, le dégagement des terres pour les projets d’investissement, la tarification des loyers des terres ou encore la simplification des procédures administratives, indique Nguyên Duc Quang, chef adjoint dudit comité.

En particulier, le manque de disponibilité d’informations sur les politiques fiscales et douanières préférentielles a réduit l’attractivité des zones industrustrielles de Hanoi, estime-t-il.

Le Comité de gestion des zones industrielles et des zones franches de Hanoi s’est employé à réformer les procédures administratives, de délivrer des certificats d’origine en deux heures, à diminuer de 25% le temps et les frais  nécessaires à remplir 18 procédures administratives, et à réduire le nombre des procédures administratives à 77.

La ville accompagne toujours et aide les entreprises à accéder aux informations sur de nouvelles politiques douanières et fiscales pour réduire les risques et obstables à leurs activités et assurer leurs intérêts légitimes, affirme Nguyên Ngoc Tu, directeur adjoint du Centre de promotion de l’investissement, du commerce et du tourisme de Hanoi.

Les zones industrielles de Hanoi ont attiré durant les neuf premiers mois de l’année 277,7 millions de dollars, en hausse de 90% par rapport à la même période de 2017, selon le Comité de gestion des zones industrielles et des zones franches de Hanoi.

Dans le détail, 20 nouveaux projets sont dotés d’un fonds enregistré total de 13,6 millions de dollars et 1.345 milliards de dôngs, et 20 autres en activité ont augmenté leurs fonds de 200,2 millions de dollars et 101 milliards de dôngs.

Entre-temps, ces zones industrielles ont réalisé un chiffre d’affaires total 5,47 milliards de dollars, soit une progression de 6,6%.

Durant le dernier trimestre de l’année, elles devraient drainer 230 millions de dollars et réaliser un chiffre d’affaires de 1,77 milliard de dollars, en hausse de 6,5%.

Dans son Plan global de développement des zones industrielles jusqu’en 2020, la ville prévoit de développer 17 zones industrielles et zones de haute technologie, d’une superficie totale de près de 3.500 ha.

Selon un récent rapport du Service municipal du plan et de l’investissement, entre janvier et septembre, Hanoi a attiré 6,265 milliards de dollars d’investissements directs étrangers, soit 5,4 fois plus qu’à la même période de l'an dernier. Ce bilan a fait de la ville la localité vietnamienne la plus attractive pour les investisseurs étrangers. – VNA