Le forum de coopération économique Vietnam-République de Corée qui s'est ouvert mercredi matin à Hanoi, constitue une bonne occasion pour les entreprises des deux pays de rechercher de nouvelles opportunités dans la coopération économique et de partager leurs expériences de développement.

S'adressant au forum, le président sud-coréen Lee Myung-bak a annoncé que les entretiens entre les dirigeants des deux pays ciblaient avant tout les relations d'avenir. A la différence d'autres pays, le Vietnam s'intéresse non seulement à l'assistance financière, mais aussi au partage des expériences de développement.

"La République de Corée est prête à partager des expériences de développement avec le Vietnam", a déclaré le président Lee Myung-bak, affirmant que la République de Corée voulait suivre le même chemin de développement que celui du Vietnam, prédisant un bel avenir à ce dernier.

Le vice-ministre vietnamien du Plan et de l'Investissement, Cao Viêt Sinh, a souligné que depuis l'établissement des relations diplomatiques en 1992 avec la République de Corée, les relations bilatérales s'étaient et se développaient vigoureusement, notamment dans l'investissement, le commerce et les aides publiques pour le développement.


Appréciant hautemant les potentialités des investisseurs sud-coréens, Cao Viêt Sinh a estimé que la participation des entreprises sud-coréennes avait contribué à renforcer le développement des secteurs économiques du Vietnam, particulièrement dans les industries de pointe et l'industrie auxiliaire.

Il a appelé les entreprises de ce pays à continuer d'investir au Vietnam, notamment dans les secteurs des technologies de l'information, de la transformation des produits agricoles, de la construction des infrastructures de communication, des ports maritimes, de l'éducation et de la santé.

Pour sa part, le vice-ministre sud-coréen de la Stratégie et des Finances, Hur Kyung Wook, a affirmé que le Vietnam était un partenaire stratégique orienté de la République de Corée. "C'est pourquoi cette dernière renforcera la coopération et s'engage à aider le Vietnam pour qu'il devienne un pays industriel de niveau moyen et un fer de lance en Asie dans les années qui viennent", a-t-il ajouté.

Il a annoncé que son pays renforcerait son soutien dans les sciences et technologies, les ressources humaines et l'éducation, en subventionnant notamment la construction d'écoles de formation technique dans cinq provinces du Vietnam et en améliorant la qualité de la main-d'oeuvre au moyen de visites et d'activités d'échanges.

Soulignant que le Vietnam était une économie émergente ayant des potentialités de développement, qui plus est faisait des efforts de réforme, cet officiel sud-coréen a estimé que le Vietnam devrait néanmoins intensifier la réforme institutionnelle, améliorer la qualité des ressources humaines et des infrastructures pour assurer un développement durable.

Il a compté sur une "percée" dans les relations des deux pays lorsque l'accord de libre-échange Asean-République de Corée entrera en vigueur à la fin de cette année.

Dans le cadre du forum de deux jours placé sous les auspices du ministère vietnamien du Plan et de l'Investissement et du ministère sud-coréen de la Stratégie et des Finances, les experts des deux pays ont partagé des expériences et discuté de la capacité de coopération dans 6 domaines : les finances, le développement de l'industrie de l'acier, de la radio et de la télévision, les télécommunications, le développement foncier, la propriété intellectuelle et la formation professionnelle. - AVI