Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Le Vietnam est le pays le plus convoité par les investisseurs en Asie, a publié le magazine américain Forbes.

Selon Forbes, le Vietnam a attiré 17 milliards de dollars d'engagements en termes d’investissement direct étranger (IDE), un chiffre spectaculaire pour un marché émergent par rapport à son PIB de 250 milliards de dollars.

Au premier trimestre de 2018, le Vietnam s'est classé au quatrième rang des pays ayant les introductions en bourses les plus importantes en Asie-Pacifique, devant la République de Corée, Singapour et l’Australie. Le marché immobilier à Ho Chi Minh-Ville est en plein essor et le PIB augmente d'environ 7% par an.

L'Accord global et progressif de Partenariat transpacifique (CPTPP) et l'accord de libre-échange entre l'UE et le Vietnam (EVFTA) permettront au Vietnam de s'intégrer davantage dans l'économie mondiale. En 2020, sa capitale accueillera un Grand Prix de Formule 1.

Forbes explique la forte croissance du Vietnam par la privatisation partielle de centaines de sociétés publiques qui multiplie les flux d’investissements privés.

L’article a souligné le fait que les dirigeants du pays s’étaient mis d’accord sur une vision du développement économique axée sur l’offre d’une main-d’œuvre hautement productive pour les industries manufacturières. Cela a entraîné des entrées d'IDE record, provenant en majorité des économies asiatiques plus matures telles que  Japon, République de Corée et Taïwan (Chine), dont plus de 90% sont destinés au secteur manufacturier.

Le Vietnam est devenu partie intégrante de l'offre mondiale de nombreux produits, dont smartphones, appareils électroniques, pangasius, noix de cajou… Le pays est également sur le point d'être l'un des principaux bénéficiaires des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, avec la délocalisation de la production de nombreux grands groupes.

En outre, l’article a évoqué des avantages du Vietnam comme une population jeune et bien éduquée, le rythme d’urbanisation rapide et un fort pouvoir d’achat, qui entraînent l’entrée des grandes marques internationales comme Apple, Starbucks et McDonalds. Il a ajouté que la scène technologique du pays était également florissante. -VNA