Flux d'investissements étrangers sur le marché boursier

Avec la reprise de l'économie vietnamienne, les investisseurs étrangers ont acheté depuis le début de l'année beaucoup de titres, près de 6.300 milliards de dôngs, sur les deux places boursières de Hanoi et de Ho Chi Minh-Ville.


Avec la reprise de l'économie vietnamienne, les investisseurs étrangers ont acheté depuis le début de l'année beaucoup de titres, près de 6.300 milliards de dôngs, sur les deux places boursières de Hanoi et de Ho Chi Minh-Ville.


Les experts estiment que ces achats sont significatif de leur confiance sur les perspectives de l'économie du Vietnam.


Selon Mme Dang Pham Minh Loan, directrice de l'investissement de VinaCapital, ce qui incite les étrangers à investir massivement, ce sont les perspectives économiques du Vietnam qui sont de plus en plus claires.


Pour sa part, Phan Duc Trung, directeur général de la Compagnie de gestion de capitaux FPT Capital, considère que les partenaires étrangers plaçant des capitaux dans FPT Capital apprécient particulièrement le marché vietnamien.


En outre, de nombreux étrangers inverstissent discrètement leurs capitaux par l'intermédiaire des fonds d'investissement au Vietnam. Il en va ainsi, par exemple, du Vietnam Dream Fund au montant de 100 millions de dollars, récemment créé dans le cadre d'une coopération entre United Investment (Compagnie de gestion du fonds de Japan Asian Group) et MB Capital (compagnie de gestion de capitaux de la Banque de l'Armée) afin d'investir essentiellement dans les compagnies cotées en bourse.


Auparavant, la compagnie de gestion de capitaux d'investissement du Vietnam (VFM) a créé le Fonds d'investissement dynamique du Vietnam (VFA), lequel a mobilisé plus de 240 milliards de dongs, dont plus de 16% provenant de l'étranger.


Le point remarquable des investisseurs étrangers est que la plupart achètent des titres de grandes entreprises telles que HSG (compagnies par actions du Groupe Hoa Sen), HAG (compagnie par actions Hoang Anh Gia Lai), FPT (compagnie par actions FPT), SJC (compagnie par actions d'investissement et de développement urbain et de la zone industrielle de Sông Da), ou encore BVH (Groupe d'assurance de Bao Viet)...


Cependant, selon Huynh Anh Tuân, directeur général de la société de bourse SJC, malgré ces placements continus, les transactions correspondantes ne se développent pas davantage. En effet, actuellement, ces transactions ne représentent pour chaque séance que 10 à 15% du total des opérations réalisées.-AVI

Voir plus