Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville a ouvert mardi 21 août le procès en première instance de 12 personnes accusées "mouvement insurrectionnel".
 
Les prévenus lors de leur procès en première instance, le 21 août devant le Tribunal populaire de Hô Chi Minh-Ville. Photo : VNA

Nguyen James Han, Phan Angle, Đỗ Tài Nhân, Trương Nguyễn Minh Trí, Võ Hoàng Ngọc, Đỗ Quốc Bảo, Trần Tuấn Tài, Trần Văn Vinh, Trần Quang Vinh, Nguyễn Hùng Anh, Nguyễn Văn Chánh et Đỗ Thị Thùy Dung sont poursuivis sur le fondement de l’article 79 du Code pénal de 1999.

Ces prévenus sont membres de l’organisation réactionnaire "gouvernement national provisoire du Vietnam" fondée en 1990 aux Etats-Unis qui a pour "premier ministre" l’ancien militaire de la République du Vietnam, Đào Minh Quân, âgé 66 ans et de nationalité américain, et est dirigé par le parti "Việt Nam tân dân chủ" (Nouvelle démocratie vietnamienne).

À partir de la fin 2013, Đào Minh Quân et ses acolytes ont renforcé l’organisation et mis en œuvre nombre de plans de propagande de nature à dénaturer les politiques et options du Parti et de l’Etat vietnamiens, et noué des liens pour préparer ses forces au Vietnam.

Dào Minh Quân a envoyé Nguyen James Han, 51 ans, qu’il a promu "colonnel" et nommé "sous-commandant de la "Chí Nguyện Đoàn toàn quốc" (une force principale du commandement stratégique national du soi-disant gouvernement national provisoire du Vietnam), et Phan Angle, 62 ans, nommée "présidente de l’association des femmes de la Nouvelle démocratie" au Vietnam diriger des activités subversives.

Nguyen James Han a été envoyé en mars 2017 au Vietnam pour mener des activités subversives lors des célébrations du 30 avril 2017. L’homme a contacté Phan Angle pour faire transmettre les instructions de Dào Minh Quân à Nguyễn Quang Thanh, Tạ Tấn Lộc, Trần Tuấn Tài et Nguyễn Hùng Anh. Mais leurs complots ont été déjoués par les forces de l’ordre.

L’an dernier, l’organisation réactionnaire "gouvernement national provisoire du Vietnam" a incendié un entrepôt de véhicules contrevenants de la Police de la ville de Biên Hoà, tenté une attaque aux cocktails Molotov à l’aéroport international de Hô Chi Minh-Ville.

Dernièrement, des membres du groupe Dynastie Viêt Nguyên aux Etats-Unis, une rammification de l’organisation réactionnaire "gouvernement national provisoire du Vietnam" a lancé une attaque explosive visant le siège de la police du 12e quartier de l’arrondissement de Tân Binh, Hô Chi Minh-Ville.

Le procès devrait durer jusqu’au 23 août. Le Code pénal de 1999 énonce que le fait d’organiser le mouvement insurrectionnel, d’y provoquer autrui ou d’y participer de manière active ou en causant de graves conséquences, est puni d’un emprisonnement de 12 à 20 ans, de la réclusion à perpétuité ou de la peine de mort. – VNA