M. Nguyen Duy Chinh (Centre). Photo: tuoitre.vn

Hanoï (VNA) - Une collection de sept livres mettant en vedette l'histoire, la politique, l'économie et la culture du Vietnam dans la seconde moitié du 18ème siècle par le chercheur vietnamo-américain Nguyen Duy Chinh a été récompensé du titre de "Meilleur livre pour 2017" par l'Institut de l’éducation IRED et la Fondation Phan Chau Trinh au Vietnam.

Le prix, décerné pour la première fois en 2011, concerne les livres dans les domaines de la recherche, de l'économie, de la gestion, de l'éducation, de l'auto-développement ou des valeurs de vie, de la littérature et des livres pour enfants.

M. Chinh est né en 1948 dans la province de Son Tay (maintenant ville de Son Tay, Hanoï) et a déménagé avec sa famille en 1954 à Ho Chi Minh-Ville. En 1979, il a étudié aux États-Unis, et vit maintenant en Californie.

Il a commencé à mener des recherches sur l'histoire du Vietnam en 2002, publiant les œuvres de recherche Xua & Nay (Passé et Présent) et Nghien Cuu & Phat Trien (Recherche et Développement). Il a publié dix livres sur le Vietnam au 18ème siècle.

Le prix pour le meilleur livre dans la catégorie éducation a été remis à Nuoc Duc the ky XIX - Cuoc cach mang giao duc khoa hoc & cong nghe (l’Allemagne au 19ème siècle - La révolution de l'éducation, des sciences et de la technologie) par Nguyen Xuan Xanh.

Tran Mai Anh a reçu un prix pour son livre de littérature de jeunesse Hanh Trinh Yeu Thuong - Nhat Ky Thien Nhan (Voyage de l’amour - Journal de Thien Nhan), tandis que Tinh Cat (Amour et Sable), un roman de Nguyen Quang Lap, a été reconnu comme "meilleur livre" dans la catégorie "littérature".

Les organisateurs ont également accordé des prix à Pham Sy Thanh et Alan Phan pour des livres sur l'économie et la gestion, respectivement.

Le prix des livres sur l'auto-développement ou les valeurs de vie a été partagé par les auteurs Nguyen Vinh Nguyen, Huynh Trong Khang et Nguyen Lan.

Lors de la cérémonie, les organisateurs ont lancé un programme spécial intitulé "Livres pour les prisonniers", qui vise à collecter des livres pour les établissements pénitentiaires du pays. Sont ciblés les livres sur le droit, l'éducation, l'orientation professionnelle, le mode de vie, l'histoire et la culture. -CPV/VNA