Des efforts considerables sont necessaires pour aider le delta du Mekong a surmonter la secheresse hinh anh 1Depuis le début de la saison sèche 2019-2020, le delta du Mékong a subi cinq épisodes d'intrusion saline qui ont considérablement affecté la production agricole et la vie des populations. Photo: VNA

Avec plus de 4 millions d'hectares de terres, le delta du Mékong abrite près de 20 millions de personnes et le plus grand centre de production de riz du Vietnam, mais il est également confronté à une pénurie d'eau historique.

Une autre sécheresse est survenue, mais cette fois, elle est encore plus extrême que les années précédentes.

La saison sèche commence vers le début de novembre et dure jusqu’au mois d’avril. Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, cette année, l’intrusion saline est arrivée plus tôt qu'à la saison sèche 2015-2016 et semble plus grave, avec d’importants impacts sur la production agricole et la vie des habitants du delta.

Depuis le début de la saison sèche 2019-2020, le delta a subi cinq épisodes d'intrusion saline qui ont considérablement affecté la production agricole et la vie des populations.

Pour les mois restants de la saison sèche, les débits d'eau sur les rivières devraient rester très faibles, avec des risques élevés de sécheresse grave et donc de pénurie d'eau.

En raison de cela, rechercher des sources d'approvisionnement en eau afin d'atténuer l'impact de la sécheresse et de l'intrusion d'eau salée est désormais une tâche aussi urgente que la lutte contre le COVID-19.

Amélioration de la capacité de stockage de l'eau

Tong Ngoc Thanh, directeur général du Centre national de planification et d'investigation des ressources en eau, a suggéré qu'à court terme, il est nécessaire de construire et d'exécuter rapidement des plans et projets pour faire face à la sécheresse et à l'intrusion saline dans le delta.

En outre, certaines mesures pour réguler et stocker l'eau pendant la saison sèche dans les zones vulnérables doivent également être conçues et déployées.

À long terme, les agences compétentes devraient perfectionner les mécanismes et politiques sur les ressources en eau; améliorer la surveillance, la prévision et l’alerte rapide de la sécheresse; stimuler la gestion globale des ressources en eau; intensifier la participation du secteur privé dans le secteur des ressources en eau; et effectuer régulièrement un inventaire des ressources en eau, de leur exploitation et du rejet de polluants dans celles-ci, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que pour minimiser les impacts de la sécheresse, de la pénurie d'eau et de l'intrusion saline, le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement a proposé au Premier ministre plusieurs mesures pour promouvoir le développement économique, soutenir les entreprises et résoudre les problèmes liés à la sécheresse.

Le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement a également recommandé au ministère de l'Agriculture et du Développement rural de travailler avec lui pour élaborer des plans visant à améliorer la capacité de stockage de l'eau appropriées pour que le delta du Mékong reste proactif dans la réglementation des sources d'eau.

Sur le long terme, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural insiste sur la nécessité d’accorder la priorité à la modernisation des systèmes hydrauliques, à la restructuration des cultures agricoles, à la construction de lacs-réservoirs…

Le ministère a demandé au Premier ministre d’introduire la question des aides financières dans la prévention et  la lutte contre la sécheresse et l’intrusion saline dans la Résolution de la réunion périodique de février du gouvernement pour garantir les bases juridiques des aides en faveur des localités.

Ces solutions devraient contribuer à lutter contre la sécheresse et l'intrusion d'eau salée dans la région, où les habitants ont toujours besoin d'eau et de pluies pour faire reculer la salinité.

Pour l’heure, la sécheresse et l’intrusion saline affectent l’accès à l’eau courante de quelque 79.700 foyers. Les autorités locales font creuser des puits, rallonger des canalisations de transport d’eau jusqu’à des zones affectées par la sécheresse et l’intrusion saline… Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural appelle les organisations internationales et les entreprises privées à accorder des réservoirs et des équipements de traitement d’eau aux foyers touchés. Des camions citernes seront mobilisés pour transporter de l’eau à quelque 40.000 foyers vivant dans les régions les plus éloignées dans les provinces de Kien Giang, Ben Tre, Long An, Ca Mau et Tra Vinh… -Vietnamplus