Hanoï (VNA) - Un grand nombre d’entreprises en activité dans le secteur des boissons ont connu une chute de leur chiffre d’affaires, avec comme conséquence une forte augmentation de leurs stocks. Dans les mois prochains, ce secteur ne devrait pas connaître de croissance marquée.

Photo: tuoitre

C’est ce qu’a annoncé M. Nguyên Van Viêt, président de l'Association des producteurs de bière, d'alcool et de boissons du Vietnam (BVA), lors d’un séminaire sur le marché des boissons 2017 et les prévisions pour 2018 tenu le 22 novembre à Hô Chi Minh-Ville.
 
Selon lui, ces 8 premiers mois de l’année, les stocks de boissons ont augmenté de 62% par rapport à la même période de l’an dernier. Ces dernières années, ce secteur national a maintenu une croissance peu élevée. Aucune reprise n’est pas prévue cette année ni même en 2018.
 
Cette situation résulte de l’augmentation consécutive de la taxe de consommation spéciale imposée sur ces produits, qui est passée de 55% en 2015 à 60% en 2017, et à 65% en 2018, a expliqué M. Nguyên Van Viêt. A quoi s'ajoutent la contrebande, la contrefaçon et une concurrence malsaine.
 
Lors de ce séminaire, un représentant d’EuroCham a informé que les entreprises européennes considèrent le Vietnam comme un marché prometteur. Cependant, les politiques des fiscalités changeantes et les formalités douanières «compliquées» créent des difficultés aux entreprises étrangères de ce secteur. -CPV/VNA