Hanoi, 8 mai (VNA) - De plus en plus d’entreprises étrangères ont déplacé leurs usines de la Chine vers le Vietnam, selon des informations données le 2 mai par CBRE.

Fin 2018, Cargill Feed Corporation (États-Unis) a investi 25 millions de dollars dans une usine dans la province de Binh Duong. Photo: Laodong

En 2018, CBRE a noté une augmentation de la délocalisation de la Chine vers l'Asie du Sud-Est, y compris le Vietnam. Cette tendance n’est pas si nouvelle dans le contexte où les coûts de production en Chine continuent d’augmenter, ce qui fait que la délocalisation semble être une option intéressante pour de nombreux fabricants.

Selon Mme Duong Thuy Dung, directrice du Département des études de marché de CBRE, “le Vietnam bénéficiera grandement de cette délocalisation grâce à sa croissance, sa faible inflation, le renforcement de ses investissements dans les infrastructures, la signature de nombreux accords commerciaux… qui sont autant de facteurs intéressants pour les investisseurs”.

Le nombre de fournisseurs d’Apple au Vietnam est passé de 16 en 2015 à 22 en 2018. Même GoerTek, une fournisseur d’Apple, a décidé d’y construire un lieu de production d'AirPods (casques sans fil).

La marque de sacs à main de luxe Coach a augmenté ses commandes de production au Vietnam. Photo: Laodong


Le géant sud-coréen Samsung Electronics a annoncé la fin des activités de son usine de téléphonie mobile en Chine d'ici fin 2018. Alors qu'au Vietnam, le taux de production domestique est passé de 34% en 2014 à 57% en 2017. À l'heure actuelle, 29 entreprises vietnamiennes sont des fournisseurs de Samsung.

L'amélioration des projets d'infrastructure clés tels que autoroutes, ports maritimes et aéroports, a incité les investisseurs à construire ou à élargir des parcs industriels à proximité de ces infrastructures.

En mars 2019, LG Electronics a décidé de cesser de produire des téléphones mobiles en Corée du Sud et de transférer sa production à Hai Phong. Cette décision portera la capacité de production de l’usine vietnamienne à 83%, pour atteindre 11 millions de produits finis à partir du second semestre 2019.

En outre, avec la construction d’autoroutes dans le Nord, de nombreux parcs industriels ont été créés, attirant des investisseurs tels que Samsung et ses fournisseurs, Kyocera Milta, Nestlé, Panasonic, Toto... De même, Bosch, Nidec, Schneider, Bayer, Cargill, Pepsi, Nestlé... ont également transféré une partie de leur production dans des zones industrielles de Ho Chi Minh-Ville, Binh Duong, Dong Nai... - CPV/VNA