Da Nang proteste contre l'implantation par la Chine de la plate-forme dans la ZEE du Vietnam

Environ 500 intellectuels, artistes, étudiants et jeunes de la ville de Da Nang (Centre) se sont réunis lundi pour protester contre l'implantation illégale par la Chine d’une plate-forme de forage dans la zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam.
Environ 500 intellectuels, artistes, étudiants et jeunes de la ville de Da Nang (Centre) se sont réunis lundi pour protester contre l'implantation illégale par la Chine d’une plate-forme de forage dans la zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam.

Cette manifestation a été organisée conjointement par l'Union des organisations d'amitié et l'Association des sciences historiques et l'Association de la pêche de Da Nang.

M. Bui Van Tieng, président de l'Association des sciences historiques de Da Nang, a qualifié d'illégale l'implantation par la Chine de la plate-forme Haiyang Shiyou-981 sur le plateau continental et, plus encore, la ZEE du Vietnam, ainsi que la mobilisation de plusieurs navires militaires ou armés, outre des avions d'escorte, considérant ces agissements comme une nouvelle escalade gratuite et extrêmement dangereuse.

Il a appelé les organisations chinoises d'amitié, notamment l'Association d'amitié Chine-Vietnam, les pêcheurs et les historiens chinois à demander à leurs autorités d’ordonner le retrait immédiat et sans condition de cette plate-forme, ainsi que les navires militaires ou non de la zone maritime du Vietnam, en considération de l'amitié de longue date cultivée par les deux nations, pour le développement durable des deux pays, et pour le respect de la vérité historique objective.

Au nom des pêcheurs de Da Nang, M. Le Van Le, propriétaire du bateau de pêche Dna-90352-TS, a demandé avec conviction à la Chine d’arrêter immédiatement son blocage de l’activité des pêcheurs vietnamiens dans leurs zones traditionnelles de pêche, ainsi que de retirer sa plate-forme et ses navires des eaux maritimes du Vietnam. « Nous sommes déterminés à aller en mer pour affirmer la souveraineté du Vietnam sur l'archipel de Hoang Sa (Paracels) tout en informant précisément tous les services compétents de ce qu’il se passe afin de contribuer à protéger la souveraineté maritime de notre pays ».

L'Union des organisations d'amitié, l'Association des sciences historiques et l'Association de la pêche de Da Nang ont publié une déclaration commune protestant contre les agissements de la Chine. Elle souligne, entre autres, que la Chine porte gravement atteinte à la souveraineté du Vietnam dans les termes de la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, mais enfreint aussi la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) ainsi que les accords bilatéraux convenus par les dirigeants de haut rang des deux pays, notamment celui sur les principes directeurs fondamentaux du règlement de la question en Mer Orientale. Ce regain de tensions dans la région qui n’est dû qu’à des agissements unilatéraux porte atteinte à la paix et à la stabilité de la région, et menace la liberté et la sécurité de la navigation maritime et du commerce dans cette zone pour tous les pays du monde, demeurant les préjudices pour l'Asie du Sud-Est et toutes nations ayant des intérêts maritimes.

L'Union des organisations d'amitié, l'Association des sciences historiques et l'Association de la pêche de Da Nang se sont déclarés convaincues de la justesse de la position et des préconisations du Parti et de l'État de défendre coûte que coûte la souveraineté nationale et de régler les différends en Mer Orientale de manière pacifique, en soutenant sans faillir ces politiques appropriées à la situation devant les actes agressifs et purement provocateurs de la Chine.

Ces organisations ont appelé les peuple épris de paix et de justice du monde entier, les organisations, les particuliers et tous les amis étrangers, dont l'Association d'amitié Chine-Vietnam, mais aussi les pêcheurs, les historiens et la population chinoise, à soutenir le Vietnam dans sa requête d’un retrait immédiat et sans condition de la plate-forme Hai Yang Shi You 981 et des navires d'escorte des eaux souveraines du Vietnam.

Lundi après-midi, dans la ville de Can Tho (Sud), un meeting a eu lieu, avec la participation de plus de 2.000 personnes, afin de protester contre l'installation illégale par la Chine de la plate-forme Haiyang Shiyou-981 dans la zone maritime du Vietnam. -VNA

Voir plus