Dà Nang (VNA) - Le Comité populaire de la ville de Dà Nang a organisé jeudi 22 novembre un séminaire international sur l’investissement dans l’urbanisation durable, soulignant l’importance des investissements dans les finances et les infrastructures urbaines durables.
 
Les délégués au séminaire international sur l’investissement dans l’urbanisation durable, le 22 novembre à Dà Nang. Photo : VNA

Le vice-président du Comité populaire municipal, Ho Ky Minh, a déclaré dans son allocution que l’administration locale souhaitait développer durablement Dà Nang. En 2014, la ville a adopté un projet de construction d’une ville intelligente qui définit cinq domaines prioritaires, à savoir les transports, l’approvisionnement en eau, le drainage, le contrôle de la sécurité alimentaire et la construction d’une ville connectée, a-t-il noté.

L’événement a permis aux membres de CityNet, tels que Dà Nang, de partager leurs meilleures pratiques et de discuter de la manière de relever certains des défis liés à l’investissement dans l’urbanisation durable, a ajouté le vice-président.

Fondé à Nagoya (Japon) en 1987, CityNet est un réseau régional des autorités locales pour la gestion des établissements humains, avait pour objet de créer des liens étroits entre ces villes, de réduire les écarts entre leurs autorités, les partenaires nationaux et les organisations internationales et non gouvernementales.

Avec 26 membres dès ses débuts, CityNet compte désormais 135 membres, comprenant des administrations municipales, des organisations non gouvernementales, des entreprises privées, et centres de recherche. Ses membres comprennent six villes vietnamiennes - Hai Phong, Hanoi, Huê, Dà Nang, Quang Nam et Hô Chi Minh-Ville.

En tant que la plus grande association d’acteurs urbains engagés dans le développement durable dans la région Asie-Pacifique, il met en contact les acteurs du secteur pour échanger des connaissances et trouver des solutions innovantes aux défis urbains.

Selon le secrétariat de CityNet, les besoins croissants de développement d’infrastructures constituent un défi majeur pour l’urbanisation. Les communautés urbaines dépendent en grande partie d’une planification urbaine efficace ainsi que de l’accès à des services publics abordables. Cependant, leur accès aux finances urbaines est limité, sans parler des exigences en infrastructures, du fait de l’expansion de la population urbaine.

Les finances urbaines sont essentielles pour rendre les villes plus durables, inclusives et résilientes, a déclaré Mary Jane Ortega, conseillère spéciale de CityNet. Sans financement et investissements durables dans les infrastructures urbaines, les villes ne seront pas en mesure de développer des solutions aux divers problèmes auxquels elles sont confrontées. Les villes doivent donc développer des programmes spécifiques de coopération, notamment en matière de financement du développement urbain durable, a-t-elle ajouté.

Toru Hashimoto, directeur exécutif du département de la coopération pour le développement de Yokohama, au Japon, a déclaré que Yokohama avait développé un partenariat international avec de nombreuses villes étrangères. En Asie du Sud-Est, elle a noué des liens avec Cebu (Philippines), Bangkok (Thaïlande) et Dà Nang (Vietnam), a-t-il fait savoir.

Il a ajouté que Dà Nang se développe rapidement et connaîtra des problèmes urbains similaires à ceux de Yokohama. Une croissance économique rapide, conjuguée à une population en expansion, entraînera des encombrements du trafic, la pollution, une résilience décroissante aux catastrophes et des difficultés de gestion urbaine.

Pour remédier à ces problèmes, Yokohama et Dà Nang ont collaboré à plusieurs projets, notamment la construction du port de Liên Chieu dans le cadre d’un contrat de partenariat public-privé et l’application d’un mécanisme de crédit commun (JCM) pour installer des pompes à haute efficacité à la Compagnie d’approvisionnement en eau de Dà Nang, a indiqué Hashimoto.

Il a révélé que Yokohama inspectait des sites et examinait toutes les solutions possibles pour aider Dà Nang à faire face à la pollution et à développer des transports publics intelligents dans la plus grande ville du Centre du Vietnam. –VNA