Colloque international sur l'entrepreneuriat des étudiants des universités et instituts universitaires à Ho Chi Minh-Ville. Photo: VNA

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – L’introduction des sujets sur l’entrepreneuriat dans les programmes d’études des universités et instituts universitaires, même des lycées, est très nécessaire pour stimuler l’esprit d’entreprendre chez les jeunes.

C’est ce qu’ont estimé les délégués d’un colloque international sur l’entrepreneuriat des étudiants des universités et instituts universitaires à Ho Chi Minh-Ville, tenu le 18 décembre dans la mégapole du Sud.

Le climat pour l’entrepreneuriat au Vietnam est relativement « jeune », mais il recèle de nombreux potentiels pour stimuler l’esprit d’entreprendre. La formation pour fournir aux étudiants des connaissances, des compétences et susciter leur entrepreneuriat constitue ainsi une mission importante et stratégique.

Selon le professeur agrégé et docteur Pham Hoang Quan, recteur de l'Université de Saigon, l’enseignement sur l’entrepreneuriat dans les écoles aidera les étudiants à se munir des compétences et connaissances nécessaires pour créer des entreprises. En parallèle, les étudiants ont besoin d’un climat favorable, d’aides financières et de nombreuses autres assistances.

Les délégués ont déclaré que les établissements devraient former des personnes qualifiées et compétentes, dotées de l’esprit créatif, d’innovation et du risque, des compétences en communication, des connaissances sur des progrès scientifiques, etc.

Tran Huu Phuc Tien, directeur général de la société Hop Diem, a suggéré que les sujets sur l’entrepreneuriat soient introduits à titre expérimental dans des lycées sous la forme d’une discipline du choix, et dans les universités, pour tous les étudiants.   

Selon des délégués, les liens entre universités et entreprises doivent être approfondis en vue de créer un climat favorable à l’entrepreneuriat des étudiants. En plus d’inviter les entreprises à participer à l’enseignement, les universités doivent nouer des liens avec elles afin que leurs étudiants puissent participer à des projets et programmes dont elles ont besoin. Grâce à cela, les fruits des travaux de recherche des étudiants peuvent être commercialisés. -VNA