Bac Giang, 19 juillet (VNA) – Le Comité populaire de la province de Bac Giang (Nord) en collaboration avec l’Insitut Friedrich Naumann (Allemagne) a organisé le 19 juillet un colloque intitulé "Impact de l'Accord global et progressif de Partenariat transpacifique (CPTPP) pour les entreprises de Bac Giang".

Des représentants des 11 pays signataires du CPTPP à Santiago au Chili, le 8 mars 2018. Photo : Xinhua/VNA

 

Lors du colloque, les participants ont analysé des avantages et difficultés auxquels les entreprises feront face après l’entrée en vigueur de CPTPP.

Le chef adjoint de l'Institut national d'étude et de gestion économiques Phan Duc Hiêu a estimé que le renforcement de la réforme des institutions, la création d’un environnement d’affaires favorables et les informations transparentes pour les entreprises contribueront à réduire des frais administratifs  et à augmenter la compétitivité concurrentielle pour les produits domestiques.

Le président du Comité populaire de Bac Giang Nguyên Van Linh a déclaré que les organes de gestion publique et les entreprises de Bac Giang devraient bien comprendre les engagements entre le Vietnam et les pays membres de CPTPP pour être prêts à accueillir et exécuter efficacement l’Accord.

Un an après le retrait brutal des Etats-Unis de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP), les onze pays restants, dont le Vietnam, ont signé le 8 mars dans la capitale chilienne Santiago un nouvel accord pour abolir les barrières tarifaires dans la région. Le nouvel texte baptisé Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP) représente une nouvelle vision pour le commerce mondial.

Le nouvel accord réduit drastiquement les tarifs et instaure de nouvelles règles commerciales radicales sur les marchés qui rassemblent près de 500 millions d’habitants et représentent un PIB d’environ 10.000 milliards de dollars, soit 13,5% du PIB mondial. L’accord entrera en vigueur soixante jours après sa ratification par au moins six des onze pays.-VNA