COP26: le Premier ministre Pham Minh Chinh au sommet sur le climat hinh anh 1Le Premier ministre Pham Minh Chinh s'exprime lors de l'événement. Photo : VNA
 
Glasgow (VNA) - Dans l'après-midi du 1er novembre (heure locale), le Premier ministre Pham Minh Chinh a prononcé un discours au sommet sur le climat organisé dans le cadre de la 26e Conférence des Parties (COP26) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Le chef du gouvernement vietnamien a affirmé que les impacts négatifs du changement climatique affectent sérieusement le développement durable, obligeant la communauté internationale à agir plus fortement. Selon lui, une approche mondiale et universelle est nécessaire, car c'est un problème mondial qui concerne tout le monde. Il a également déclaré que toutes les actions doivent être basées sur la nature et axées sur l’homme pour que personne ne soit laissé pour compte.

Le Premier ministre vietnamien a appelé tous les pays à prendre des engagements forts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, sur la base du principe de responsabilité commune mais différenciée, conformément aux conditions, circonstances et capacités de chaque pays. Il est nécessaire que les pays développés mettent pleinement en œuvre leurs engagements financiers et fixent rapidement des objectifs financiers plus ambitieux pour la période après 2025.

Pham Minh Chinh a déclaré que le Vietnam élaborerait et mettrait en œuvre de solides mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre avec ses propres ressources, avec la coopération et le soutien de la communauté internationale, pour atteindre «zéro émission nette» d'ici 2050. Le Vietnam souhaite renforcer la coopération avec la communauté internationale dans les programmes et projets de développement durable dans les temps à venir, a-t-il souligné.

Le discours du Premier ministre Pham Minh Chinh a été très apprécié de nombreux amis et partenaires internationaux qui se sont déclarés prêts à coopérer avec le Vietnam pour promouvoir la croissance verte, l’économie circulaire et aider les communautés, notamment les groupes vulnérables, à s’adapter au changement climatique. -VNA