Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Les 3 et 4 novembre, à Hô Chi Minh-Ville, l’Hôpital universitaire de Médecine et de Pharmacie (HUMP), en collaboration avec l’Association municipale des maladies du cœur, a organisé la conférence scientifique sur le thème “Les nouvelles tendances dans le traitement des maladies cardiovasculaires».

La conférence scientifique sur le thème “Les nouvelles tendances dans le traitement des maladies cardiovasculaires» s'est tenue les 3 et 4 novembre, à Hô Chi Minh-Ville. Photo: VNA

La conférence scientifique sur le thème “Les nouvelles tendances dans le traitement des maladies cardiovasculaires» a été l'occasion pour plus de 800 médecins et chirurgiens vietnamiens comme étrangers de se rencontrer, d’échanger et de mettre à jour leurs connaissances.

80 interventions ont été présentées lors de sept sessions. Les discussions se sont concentrées sur les recommandations et les expériences des pratiques cliniques dans le diagnostic et le traitement des maladies cardiovasculaires dans trois domaines: la médecine interne, la cardiologie interventionnelle et la chirurgie cardiovasculaire.

En ce qui concerne la médecine interne, elle comprenait des conseils professionnels, des techniques et les dernières thérapies mises en place en 2017. Pour les interventions sur les maladies cardiovasculaires, les rapports ont présenté de nouvelles machines et méthodes d’évaluation et de traitement des maladies des artères coronaires ou d’arythmie. En outre, d’autres sujets ont été évoqués  comme la chirurgie cardiaque moins invasive, les maladies des valves cardiaques, les maladies cardiovasculaires ou encore l’activité sexuelle.

«Actuellement, la cardiologie progresse rapidement et fortement dans la recherche et la pratique. Néanmoins, ces nouvelles connaissances ne sont pas toujours offertes à tous les médecins. En conséquence, cette conférence est une occasion précieuse pour les médecins vietnamiens de mettre à jour les  connaissances professionnelles, les nouvelles techniques, les nouvelles tendances dans le traitement, ainsi que d’améliorer la précision et l’efficacité dans le diagnostic et le traitement des maladies cardiovasculaires», a souligné Truong Quang Binh, directeur adjoint de HUMP. 

Ces dernières sont toujours préoccupantes en raison du taux de mortalité très élevé. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l’OMS, chaque année environ 17 millions de décès sont recensés en lien avec les maladies cardiovasculaires dans le monde. Au Vietnam, cette maladie  tue 200.000 personnes chaque année, ce qui représente un quart du nombre total des décès. Le taux de maladies cardiovasculaires-métabolisme comme l'hypertension, la maladie coronarienne est en augmentation. En particulier, au cours des dernières années, l'hypertension touche des populations de plus en plus jeunes. Les causes sont à chercher du côté des changements de mode de vie. Ces troubles menaceront la qualité de vie si rien n’est fait. -CVN/VNA