La conférence informelle des ministres des Affaires étrangères (AE) de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) a eu lieu mardi à Jakarta (Indonésie), pays qui assume la présidence de cette Association en 2011.

Les participants ont discuté de problèmes régionaux et internatinaux d'intérêt commun, dont les récents évènements survenus entre le Cambodge et la Thaïlande dans leur différend territorial du temple de Preah Vihear.

Par délégation du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (AE) Pham Gia Khiem, l'assistant du ministre Pham Quang Vinh conduisant une délégation vietnamienne a participé à cette conférence.

Lors de cette conférence, les ministres cambodgien et thaïlandais des AE ont informé leurs interlocuteurs de l'évolution de la situation particulièrement tendue entre leurs pays. Le ministre indonésien des AE a également évoqué les efforts de ces derniers en sa qualité de président de l'ASEAN, dont le pays a fait en sorte que les deux parties renouent des relations, se rencontrent davantage tout en les assistant pour favoriser leur réconciliation.

Les ministres des AE de l'ASEAN ont réitéré leur souhait que le Cambodge et la Thaïlande fassent preuve de retenue et règlent leurs différends de manière pacifique et ce, conformément à la Charte de l'ASEAN et au Traité d'Amitié et de Coopération en Asie du Sud-Est (TAC), ainsi que dans l'esprit de solidarité devant régner en ASEAN, dans l'intérêt de leurs peuples comme dans celui de la paix et de la stabilité dans la région.

Ils ont salué les engagements de ces deux pays de trouver une issue pacifique à leur litige, de même que l'accord intervenu entre les représentants militaires de ceux-ci lors de la réunion du 19 février dernier consacrée à un cessez-le-feu permanent et à la garantie de nouveaux incidents entre les militaires des deux pays, se déclarant satisfaits qu'ils engageront très prochainement des négociations pour régler ce différend sur leurs frontières.

Ils sont convenus que l'ASEAN se doit d'assister activement ces deux pays qui sont membres de cette association régionale à trouver une solution pacifique, ainsi que de soutenir la présidence de l'ASEAN dans la poursuite de ses efforts de réconciliation.

L'assistant du ministre des AE Pham Quang Vinh a souligné l'importance de la paix et de la stabilité dans la région, réaffirmant le souhait général que les deux parties fassent preuve de la plus grande retenue, conviennent et respectent un cessez-le-feu permanent afin de pouvoir régler définitivement et sans recours à la force leur différend, sur la base des principes fondamentaux du droit international, de la Charte de l'ONU, de la Charte de l'ASEAN ainsi que du TAC.


Le Vietnam a salué l'accord de cessez-le-feu et la prochaine reprise du dialogue avant de déclarer soutenir sans concession l'action de l'association régionale comme les efforts de l'Indonésie en qualité de président de cette dernière, pour conclure qu'il apprécie tout particulièrement les résultats de cette conférence.

A l'issue de ce processus de consultation, et sur la base des accords convenus par les deux pays en cause comme sur celle du consensus entre les autres membres de l'ASEAN, la présidence a rendu publique la Déclaration sur les résultats de cette conférence.

Celle-ci souligne l'engagement du Cambodge comme de la Thaïlande à respecter le principe d'un règlement pacifique de leur litige, de s'abstenir de tout recours à la force armée conformément aux dispositions du TAC, de la Charte de l'ASEAN et de celle de l'ONU, avant d'affirmer sa volonté d'assister les deux pays dans le respect de leur engagement précité tel qu'il résulte de l'accord du 19 février dernier.

Cette Déclaration a par ailleurs salué le fait que le Cambodge comme la Thaïlande aient sollicité l'Indonésie en sa qualité de président de l'ASEAN à envoyer un observateur dans la zone en litige, avant de réitérer le soutien de la présidence en vue d'aboutir à une réconciliation définitive et à la reprise de négociations bilatérales pour un règlement pacifique et définitif de ce conflit territorial.

Les pays membres de l'ASEAN ont particulièrement apprécié les résultats de cette conférence qu'ils considèrent comme l'expression de la solidarité et de l'amitié traditionnelle devant régner au sein de cette association régionale, avant de souhaiter que les deux parties en cause fassent preuve d'un esprit coopératif et constructif et d'une bonne volonté afin de respecter les engagements qu'ils ont pris l'un envers l'autre. - AVI