Photo de groupe des dirigeants des économies membres de l'APEC, le 18 novembre en Papouasie-Nouvelle-Guinée.   Photo : AFP/VNA

Hanoï (VNA) – Le Sommet du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) 2018 s’est clôturé le 18 novembre dans la capitale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Lors de la conférence de presse donnée après le sommet, le Premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Peter O'Neill, a indiqué que les dirigeants de l’APEC avait abordé plusieurs sujets et que les économies membres de l’APEC avaient continué de s’efforcer pour que la région Asie-Pacifique poursuive une croissance intégrale et son intégration en vue d’un niveau de vie plus élevé pour les citoyens. Le Premier ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée a souligné que le Sommet de l’APEC et le Sommet des chefs d’entreprise de l’APEC (APEC CEO) avaient été des succès.

Selon Peter O'Neill, l’économie numérique, l’intégration économique régionale, le libre-échange, les PME et les micro-entreprises, les services, l’innovation et la sécurité alimentaire étaient parmi les questions abordées. Les dirigeants de l’APEC ont continué de concentrer leurs efforts dans la réduction des inégalités, dans la garantie de la diversité économique, dans la coopération pour diminuer les barrières commerciales, stimuler la croissance et assurer la prospérité aux citoyens.

Peter O'Neill a en outre affirmé que les dirigeants de l’APEC avaient insisté sur l’importance particulière de la réalisation des Objectifs de Bogor. Il a déclaré que les 21 économies membres de l’APEC devraient atteindre les Objectifs de Bogor avant 2020.

Les Objectifs de Bogor ont été adoptés à Bogor en Indonésie en 1994. Ils visent à poursuivre et à atteindre l’objectif de libéralisation du commerce et de l’investissement, prévus pour 2010 pour les pays développés de l’Asie-Pacifique et pour 2020 pour ceux en développement.

Plus concrètement, l’APEC concerne trois domaines que sont, d’une part, la libéralisation du commerce et de l’investissement - réduction et élimination des barrières tarifaires et non tarifaires et ouverture des marchés, d’autres part, la facilitation du commerce - réduction du coût des opérations commerciales, meilleur accès à l’information commerciale et correspondance des stratégies et des politiques commerciales pour favoriser la croissance ainsi que pour soutenir la libéralisation du commerce et faciliter l’accès à ce dernier, et, enfin, la coopération économique et technique (ECOTECH) - aider les États membres à se doter des capacités nécessaires afin de pouvoir exploiter les avantages du commerce mondial et de la Nouvelle économie.

Ces objectifs, dits «de Bogor», sont devenus l’objet de la coopération de l’APEC pour 2020 en faisant des territoires concernés par ce forum l’une des zones de libre-échange et d'investissement de premier rang du monde.-VNA