Cao Bang (VNA) – Une vingtaine de touristes viennent de participer à un tour de vélo chargé d’aventures afin de traverser les routes des districts de Quang Uyên et Trung Khanh de la province de Cao Bang, une localité montagneuse du Nord.

Un tour pas comme les autres qu’ils ne sont pas prêts d’oublier! Photo : CVN

Cao Bang en plein d’été. Les coureurs amateurs venant de différents pays dans le monde dont les pays francophones se réjouissent de leur participation à un circuit  particulier au Vietnam: tour de vélo.

Cette escapade à Cao Bang est organisée conjointement par l’organisation suisse HELVETAS, le Centre pour le développement de l’économie rurale (CRED en anglais) et le Réseau du tourisme responsable VTR. Ces structurent mettent en œuvre le projet "Renforcement des moyens de subsistance des ethnies minoritaires par le biais du tourisme communautaire" à Hoàng Su Phi, dans la province de Hà Giang et dans les deux districts de Quang Uyên et Trung Khanh, province de Cao Bang pour la période 2016-2019.

Avec ce tour, les organisateurs testent le produit "tourisme à vélo pour présenter Cao Bang comme destination touristique communautaire". "Le circuit cycliste est un des "produits"  que nous développons actuellement dans la province de Cao Bang. Toutes nos offres se basent sur le principe "green holidays", c’est-à-dire utiliser un minimum des combustibles au cours du périple. Il s’agit du 2e événement de ce genre organisé à Cao Bang, le premier ayant eu lieu en octobre 2017. À travers des enquêtes, nous n’avons eu que des résultats positifs : les touristes aiment cette formule, les habitants locaux sont prêts à accueillir les voyageurs et les autorités locales encouragent ces initiatives qui contribuent à développer le tourisme communautaire", a fait savoir  Nguyên Thi Lam Giang, directrice du CRED au Vietnam.

La Văn Hồng, vice-président du Comité populaire du district de Trùng Khánh a partagé que son district avait  constaté "une hausse du nombre de touristes qui participent aux tours de vélo ces derniers temps. Ainsi, le district a pu présenter ses potentiels touristiques aux voyageurs de tous les coins du globe".  

Un grand effort chez les coureurs

Lors de l’itinéraire, les coureurs se heurtent à des difficultés sur les routes tortueuses et pentues. Photo: CVN

 
Chaque jour, les coureurs devaient parcourir environ 60 km de route. Ce périple exige un grand effort et l’itinéraire prévu pour quatre jours est très éprouvant pour les visiteurs. Ils se heurtent à maintes difficultés sur les routes en zigzag et en pente raide. Mais, ces obstacles ne les empêchent pas de s’émerveiller. Pour beaucoup d’entre eux, le vélo constitue un moyen de découverte privilégié. En pédalant à Cao Bang, ils ont pu respirer l’air pur, se mêler à la nature et aussi admirer les beaux paysages si variés.

"Je pense que c’est une opportunité formidable de découvrir la région. Les paysages sont vraiment à couper le souffle. Et c’est aussi l’occasion de rencontrer les habitants locaux même si on ne parle pas la même langue. En fait, j’ai eu pas mal de contacts avec les enfants. C’était vraiment une expérience inoubliable. J’aimerais refaire ça dès que possible", s’est déclarée Anne Catherine, une belge.

Pour  Mencia Manso qui vient de l’Espagne, "c’est une occasion unique parce que ces endroits sont relativement inaccessibles. Tout est fantastique et le vélo permet une communion parfaite avec la nature et donc d’apprécier la province. J’étais déjà allé à Sapa mais c’était la première fois que je venais à Cao Bang et, si je peux, j’y retournerai avec ma famille".
 
Des arrêts inoubliables

Aider les habitants locaux à réparer un tronçon de route est une expérience inoubliable pour les touristes. Photo : CVN

Lors de l’itinéraire, les coureurs ont eu l’occasion de s’initier aux charmes des villages de métiers traditionnels. Dans ce cas précis, ils ont pu fabriquer du papier ban, spécialité des Nùng du hameau de Dia Trên, commune de Quôc Dân, district de Quang Uyên.
 
Issus d’un héritage transmis de père en fils, ces papiers bien connus dans la région pour leur légèreté et leur solidité permettant d’utiliser les pinceaux sans faire baver l’encre. Ils furent ainsi utilisés par le passé pour la poésie, les œuvres de  fiction et les documents généalogiques.
 
Nông Thi Viên, une jeune femme de l’ethnie Nùng a détaillé aux touristes les différentes étapes de production du papier "ban" afin qu’ils puissent eux-mêmes s’essayer à la tâche. "Nous sommes très heureux d’accueillir des étrangers dans notre village. Nous souhaitons l’arrivée dans l’avenir d’autres groupes afin que nous puissions présenter la fabrication du papier ban. Nous aurons par conséquent l’occasion d’augmenter nos revenus si les touristes achètent nos produits", a confié Nông Thi Viên,  de l’ethnie Nùng du district de Quang Uyên.

Dans le cadre du tour de vélo, les touristes se sont également arrêtés afin d’aider les habitants locaux à réparer un tronçon de route. "Je suis très heureux de participer à ce tour. Comme vous voyez, c’est très intéressant de travailler avec les locaux et d’avoir un impact sur leur vie", s’est réjoui Gavino Sthebel, touriste suisse.

Les routes allant à jusqu’à l’horizon, les beaux paysages, les villages de métier traditionnel, l’hospitalité, tout cela a largement contribué aux succès de ce tour de vélo d’aventure. À cela s’ajoute l’esprit enthousiaste des participants qui viennent de différents pays du monde. Un tour pas comme les autres qu’ils ne sont pas prêts  d’oublier! – CVN/VNA