Un modèle de culture de légumes propre dans la ville de Can Tho (Photo: VNA)

Can Tho (VNA) - Les investisseurs néo-zélandais veulent développer des relations stratégiques avec la ville de Can Tho, un centre économique du delta du Mékong qui produit une vaste gamme de produits agricoles de qualité, a déclaré l'ambassadrice de Nouvelle-Zélande au Vietnam, Wendy Matthews.

Lors d'une séance de travail avec le Comité populaire de la ville le 24 juin, la diplomate néo-zélandaise a recommandé à Can Tho de coopérer avec l'Institut néo-zélandais de l'agriculture et de l'horticulture (NZIAHS) afin de supprimer les goulots d'étranglement du développement agricole de la ville, dont les mauvaises technologies après récolte qui pénalisent les exportations locales.

Elle a déclaré que le NZIAHS, un centre de recherche prestigieux, enverra des experts agricoles à Can Tho afin de l'aider à identifier les mesures possibles en matière de sécurité alimentaire, de lutte contre le changement climatique, d'amélioration de la qualité des sols, de connectivité des marchés, de valorisation des produits forestiers et de  technologies aquacoles.

Le centre aidera la ville à développer une agriculture de haute technologie tout en encourageant le secteur privé à créer davantage de possibilités pour les pauvres en zones rurales et urbaines d’avoir accès à des techniques agricoles avancées.

Elle a espéré que Can Tho et le NZIAHS découvriraient de nouvelles incitations pour le développement agricole local, telles que amélioration de la qualité des produits agricoles, protection des ressources en sols, sécurité et hygiène alimentaires.

Elle a également suggéré que les autorités locales collaborent avec l'ambassade de Nouvelle-Zélande pour mettre en œuvre des programmes mettant en relation les entreprises agricoles et les agriculteurs de Can Tho avec la Nouvelle-Zélande et d'autres partenaires étrangers, expliquant que c'était une bonne occasion pour les entreprises locales d'utiliser des technologies de pointe du monde pour rendre plus compétitifs les produits locaux.

Elle a notamment conseillé à la ville d'élaborer des politiques visant à attirer des investisseurs assumant leur responsabilité vis-à-vis du développement durable en améliorant les infrastructures et les ressources humaines locales, entre autres.

Elle a saisi cette occasion pour inviter la ville de Can Tho à assister à Fieldays, le plus grand événement agroalimentaire de Nouvelle-Zélande, affirmant que cela aiderait la localité à présenter ses produits agricoles tout en échangeant des informations sur les technologies modernes et les machines utilisées dans la culture.

Pour sa part, le président du Comité populaire de la ville, Le Quang Manh, s’est engagé à améliorer le climat des affaires et à faciliter les investissements néo-zélandais dans sa localité.

Il a souhaité que l'ambassade de Nouvelle-Zélande aide à relier la ville avec ses partenaires et à créer des opportunités pour qu'elle présente ses potentiels et atouts aux investisseurs, pour en faire  une passerelle permettant à la Nouvelle-Zélande d'améliorer ses livraisons vers le delta du Mékong. -VNA