Kem Sokha, dirigeant du CNRP, a été arrêté le 3 septembre à Phnom Penh. Photo: VNA

Phnom Penh (VNA) - La Cour suprême du Cambodge tiendra le 16 novembre une audience concernant une plainte du ministère de l'Intérieur demandant la dissolution du parti d'opposition CNRP, après que son dirigeant Kem Sokha ait été accusé de trahison.

Selon une lettre signée le 27 octobre, le président de la Cour suprême Dith Munty a invité Kem Sokha, président du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), à assister à l'audience le 16 novembre.

Kem Sokha, dirigeant du principal parti d'opposition, le CNRP, a été arrêté et incarcéré le 3 septembre. Le 6 octobre, le ministère de l'Intérieur a déposé une plainte auprès de la Cour suprême demandant la dissolution du CNRP. -VNA