Belles perspectives pour les exportations nationales de fruits

2015 promet d’être une année prometteuse pour l’exportation de fruits vietnamiens - notamment litchi, caïmite, fruits du dragon (pitaya), longane, vers les Etats-Unis, l’Australie, la République de Corée.

2015 promet d’être une année prometteuse pour l’exportation de fruits vietnamiens - notamment litchi, caïmite, fruits du dragon (pitaya), longane, vers les Etats-Unis, l’Australie, la République de Corée.

Nguyen Xuan Nhi, directeur de la SARL d’exportation de fruits tropicaux (à Ben Tre) a partagé : «depuis longtemps, notre client principal était l’Europe. A l’heure actuelle, nous sommes en train d’accomplir les formalités administratives pour expédier en mai prochain notre premier lot de ramboutan vers les Etats-Unis». La SARL Anh Duong Sao (à Hô Chi Minh-Ville) a exporté récemment son premier lot de longane frais aux Etats-Unis par voie aérienne. En janvier, 8 autres lots ont été livrés.

«En octobre 2014, le département américain de l’agriculture (USDA) a autorisé l’importation du litchi du Vietnam. Ainsi, pour la récolte 2015, ce fruit vietnamien pourrait bien faire son apparition sur le marché américain», s’est réjoui Nguyen Xuan Hong, chef du Département de protection des végétaux du ministère de l’Agriculture et du Développement.

«Il y a peu de temps, une délégation d’experts australiens a visité des usines d’irradiation du Vietnam pour établir les conditions d’importation de litchi, de pitaya et de mangue en Australie. Celle-ci y retournera début d’avril pour donner leurs dernières évaluations. En mai prochain, les conditions d’exportation du litchi vers le marché australien devraient être remplies», a dit Nguyen Xuan Hong.

Selon l’Association des fruits et légumes du Vietnam (Vinafruit), les Etats-Unis ont accepté l’importation de pitaya, de ramboutan, de longane du Vietnam. Dans les temps prochains, le litchi, le caïmite et la mangue obtiendront le feu vert américain.

De plus, les fruits du dragon du Vietnam sont présents et de plus en plus appréciés en République de Corée et en Nouvelle-Zélande. Le Vietnam prévoit d’accomplir les formalités nécessaires pour exporter cette année mangue, caïmite et ramboutan sur ces deux marchés. Nguyen Xuan Hong : «nous négocions activement avec la partie japonaise en vue d’obtenir son autorisation d’importation de pitaya et de mangue».

Selon le Département de protection des végétaux, en janvier et février, 945 tonnes de pitaya, de ramboutan, de longane et de mangue ont été expédiées au Japon, aux Etats-Unis, en République de Corée et en Nouvelle-Zélande. -CPV/VNA

Voir plus