Les co-présidents du VBF, Vu Tien Loc (droite) et Tomaso Andreatta (milieu), lors de la conférence de presse donnée le 3 juillet à Hanoï. Photo : sggp.org.vn
 
 
Hanoï (VNA) – Une conférence de presse sur le Forum d’affaires du Vietnam (VBF, Vietnam Business Forum) de mi-mandat 2018 a eu lieu le 3 juillet à Hanoï.

Cette conférence de presse a été organisée par le conseil d’administration du VBF (VBF Board Members), avec la participation des deux co-présidents du Forum que sont Vu Tien Loc, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI), et Tomaso Andreatta, vice-président de la Chambre de Commerce européenne (EuroCham).

Le VBF est un dialogue entre le gouvernement et les entreprises, vietnamiennes comme étrangères. Son objectif est d’aider à améliorer les conditions nécessaires au développement du secteur privé et favoriser la croissance économique à long terme.

Le Forum de mi-mandat 2018 porte sur les liens entre les entreprises vietnamiennes et étrangères pour l’intérêt commun. Cet événement a commencé mercredi matin, avec trois séances principales consacrées aux chaînes de valeurs, au traitement des défis technologiques et au développement des moyens financiers au service d’une croissance durable.

Lors de la conférence de presse, Tomaso Andreatta, a indiqué que la majorité des entreprises vietnamiennes étaient faibles. C’est pourquoi les entreprises à participation étrangère doivent travailler avec des partenaires à l’étranger, au lieu des sociétés vietnamiennes. Tomaso Andreatta a appelé les entreprises vietnamiennes à accélérer leur professionnalisme.

En outre, plusieurs sociétés étrangères sont préoccupées des questions liées à la protection de la propriété intellectuelle, au traitement des litiges commerciaux et à la loi sur la cybersécurité récemment approuvée, a-t-il affirmé, ajoutant que le gouvernement vietnamien pourra travailler pour améliorer cette situation.

De son côté, Vu Tien Loc a souligné l’importance de la réforme des institutions économiques et l’amélioration du climat des affaires. Selon lui, ces solutions sont toujours faisables et peu coûteuses mais peuvent produire de grands effets, notamment dans l’augmentation de l’import-export.

Soulignant que la réforme administrative est encore lente, Vu Tien Loc a appelé le gouvernement vietnamien à accélérer ce processus, à recueillir régulièrement les idées et opinions des entreprises, à diminuer les conditions requises pour faire des affaires dans plusieurs secteurs…-VNA