La 11e réunion des ministres de la Défense de l’ASEAN s’est ouverte lundi dans la ville de Clark, aux Philippines. Photo: VNA
 

Manille (VNA) -  La 11e réunion des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM-11) ayant pour thème « Conjuguer les efforts pour le changement et l’intégration mondiale » s’est ouverte lundi dans la ville de Clark, aux Philippines.

L’ADMM-11 voit la participation des ministres de la Défense et des responsables des ministères de la Défense des dix pays de l’ASEAN ainsi que du secrétaire général de l’ASEAN Le Luong Minh. Une haute délégation militaire du Vietnam, conduite par le général Ngo Xuan Lich, ministre de la Défense, y participe.

Dans son discours d’ouverture, le ministre philippin de la Défense, président de l’ADMM, Delfin Lorenzana a souligné que l’ADMM-11 se déroule à l’occasion du 50e anniversaire de la fondaton de l’ASEAN. Il a annoncé que lors de la séance de travail lundi matin avant l’ouverture de la réunion, les participants avaient discuté de la lutte contre le terrorisme extrémiste en Asie du Sud-Est.

Le ministre Lorenzana a fait savoir que l’ADMM-11 se concentre sur la promotion de la coopération au sein de l’ASEAN dans le cadre de l’ADMM, avant d’affirmer que l’ADMM et l’ADMM+ constituent les forums principaux pour intensifier la coopération entre les pays aséaniens et maintenir la centralité de l’ASEAN. A travers le dialogue et la coopération en matière de la défense et de la sécurité, l’ASEAN a intensifié la compréhension et la confiance mutuelles, selon lui.

Après l’adoption de l’agenda, la réunion a écouté le rapport sur les résultats de la réunion des officiels de la Défense de l’ASEAN (ADSOM) qui s’est tenue du 5 au 7 avril 2017 à Cebu, aux Philippines, celui sur les résultats de la 14e réunion des commandements de la Défense des pays de l’ASEAN (ACDFIM-14) tenue le 18 mai 2017 à Manilles, aux Philippines.

Les participants ont discuté de la situation de la sécurité dans la région et dans le monde. Ils ont convenu de renforcer la coopération pour résoudre​ les défis liés aux catastrophes naturelles et au terrorisme, ainsi que les questions relatives à la sécurité maritime, à la sûreté et à la liberté de la navigation maritime et aérienne. Ils ont également décidé de reconnaître le rôle des ​institutions de défense dans le traitement des défis de sécurité traditionnelle et non traditionnelle, de réaffirmer le rôle central de l’ASEAN en tant que moteur de la structure de sécurité régionale en développement.

S’agissant de la sécurité maritime, les délégués ont affirmé l’engagement de toutes les parties dans l’application rigoureuse de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et du principe en six points en Mer Orientale de l’ASEAN. Ils ont réitéré l’importance de parvenir rapidement au Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Les participants ont en outre souligné l’importance de la coopération dans la logistique et de l’amélioration de l’efficacité des efforts multinationaux dans l’aide humanitaire, le maintien de la paix et la lutte contre la piraterie grâce au Cadre de soutien logistique de l’ADMM (ALSF – ADMM Logistics Support Framework). Ils ont de plus reconnu l’importance du programme de coopération dans l’industrie de la défense de l’ASEAN (ADIC - ASEAN Defence Industry Collaboration) pour la promotion du commerce des produits et services dans ce secteur au sein de l’ASEAN, ainsi que pour la recherche d​'opportunités pour les industries de la défense de la région.

Les conférenciers ont par ailleurs condamné fermement les attaques liées à l’extrémisme violent dans le monde, notamment en Asie du Sud-Est, avant de réaffirmer leur engagement d’agir ensemble pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent sous toutes ses formes.

L’ADMM-11 a adopté de nombreux documents, dont ceux sur le programme de travail de trois ans de l’ADMM (2017-2019), les échanges dans l’éducation et la formation au sein de l’ADMM, la simplification des groupes de spécialistes de l’ADMM+, l’organisation des rencontres informelles des ministres de la Défense de l’ASEAN et d’autres pays.

Le même jour, les chefs de délégation des pays participants ont signé la Déclaration commune de l'ADMM-11.

La Déclaration commune a réaffirmé l'importance du maintien et de la promotion de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de navigation et d'aviation en Mer Orientale, du renforcement de la confiance mutuelle ainsi que d​e la prise de mesures ​pour le règlement pacifique des conflits en Mer Orientale, conformément au droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS 1982).

Elle a souligné l'importance de la mise en œuvre complète de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et s'est félicitée de l'adoption et de la modification du cadre du Code de Conduite en Mer Orientale (COC).

La Déclaration commune a également salué les résultats de l'ADMM-11, qui s'est tenue le 23 octobre 2017 à Manille, aux Philippines.

Dans la Déclaration commune de l'ADMM-11, les délégués ont souligné la nécessité de maintenir la coopération d​ans l'industrie de la défense à travers l'organisation régulière de la conférence sur la collaboration dans l'industrie de la défense de l'ASEAN (ADIC-ASEAN Defence Industry Collaboration) et d'autres activités liées à l'ADIC, ainsi que la valeur de la promotion des échanges entre les agences de défense via le programme d'interaction de la défense de l'ASEAN (ADIP-Asean Defense Interaction Program).

La Déclaration commune a salué l’organisation annuellement de l’ADMM +, la consid​érant comme une étape importante pour le dialogue et la coopération entre l'ADMM et d’autres pays dans la résolutions des défis de sécurité communs. Les délégués ont également convenu de promouvoir la coopération militaire au sein de l'ASEAN et le renforcement des liens entre l’ADMM et l’ACDFIM.

Dans le cadre de cette conférence, des réunions informelles ont eu lieu entre les ministres de la Défense de l'ASEAN et ceux du Japon, des États-Unis et de la Chine. -VNA