A la nouvelle d'une collision entre deux trains samedi soir à Szczekociny, dans le sud de la Pologne, qui a fait 15 morts et une soixantaine de blessés, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a adressé lundi un message de condoléances à son homologue polonais, Donald Tusk.

Cette collision frontale entre deux trains assurant le trajet Varsovie-Cracovie et Przemysl-Varsovie a eu lieu vers 21H00 (20H00 GMT), selon la société nationale des chemins de fer de Pologne.

Une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les raisons de cet accident qui s'est produit sur un tronçon de voie ferrée récemment modernisé, selon le ministre des Transports, Slawomir Nowak.

Il s'agit de la plus grave catastrophe ferroviaire en Pologne depuis 1990, lorsque 16 personnes avaient perdu la vie dans la collision de deux trains à Ursus, banlieue de Varsovie.

En 1980, une autre catastrophe ferroviaire en Pologne avait fait 67 morts et 62 blessé à Otoczyn, près de Torun, dans le nord du pays, lorsqu'un train de passagers avait percuté un train de marchandises.- AVI