Pour le transfert des tests entre les hôpitaux, les laboratoires doivent atteindre les mêmes normes. Photo : CVN
 
 
Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Les hôpitaux doivent accélérer la procédure de transfert des tests médicaux afin de réduire les inconvénients, les frais médicaux au profit des patients, ainsi qu’aux Fonds d’assurance sociale. 

C’est l’exigence du vice-ministre de la Santé, Nguyên Truong Son, répétée lors de la conférence-bilan du 26 novembre, à Hô Chi Minh-Ville  en ce qui concerne la gestion de la qualité des tests en laboratoire et de la possibilité d’utiliser communément des résultats d’examens médicaux conformément à la décision gouvernementale No316.

Selon le vice-ministre Nguyên Truong Son, en 2017, les hôpitaux du pays ont réalisé 528.765.000 tests en laboratoire, soit une augmentation de 1,02% par rapport à 2016, répartis entre les hôpitaux provinciaux (51%), les hôpitaux centraux (22%) et le reste (20%).

"Si les résultats des tests interlaboratoires sont utilisés et validés en commun, le nombre de tests sera considérablement réduit, ce qui permettra aux patients de ne pas perdre beaucoup de temps et d'argent, tout en réduisant la surcharge des hôpitaux", a souligné le vice-ministre.

Il a insisté pour dire qu’il était nécessaire de standardiser le système des laboratoires dans des hôpitaux. Il s'agit du premier principe permettant aux hôpitaux de se reconnaître qualitativement  pour les résultats de tests cliniques. Le ministère de la Santé a confié aux centres de laboratoires du nord, du centre et du sud la tâche d’établir de toute urgence des normes et des critères d’évaluation des laboratoires pour les hôpitaux à travers le pays.

En outre, le deuxième critère pour faciliter le transfert des résultats des tests cliniques est que le personnel des laboratoires doit posséder un niveau standard. Actuellement, le ministère de la Santé a élaboré, promulgué, mis en œuvre des actions au profit de ce transfert, tels que  la formation des évaluateurs et l’établissement des politiques relatives aux normes de laboratoires.

En ce qui concerne le rapport pour la conférence, le professeur associé Vu Quang Huy, directeur du Centre de contrôle de la qualité des tests des laboratoires - Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville, a dit: "Depuis 2014, cette unité a formé des centaines de testeurs en laboratoire, tout en surveillant la gestion de la qualité des établissements de santé dans la région. Jusqu'à présent, les établissements de santé centraux et provinciaux du Sud se tiennent prêts pour décembre 2018, moment où s’appliquera le transfert des résultats des tests d'hôpitaux centraux aux hôpitaux ruraux".

On sait que la décision N°316 vise à renforcer et perfectionner le système de gestion de la qualité des examens médicaux pour la période 2016-2025. En conséquence, à partir du 31 juillet 2018, 38 hôpitaux centraux du pays utilisent officiellement les résultats communs. Et à partir du 31 décembre 2018, les laboratoires provinciaux ayant le même niveau qualitatif appliqueront cette méthode. D'ici 2025, Tous les résultats des tests médicaux seront utilisés communément à l'échelle nationale. -CVN/VNA