Photo : VNA

Hanoi (VNA) - Plus de 521 animaux sauvages menacés d'extinction ont été sauvés au Vietnam en 2018 grâce à l'engagement des citoyens et des organes juridiques compétents, a annoncé l'ONG Education pour la nature - Vietnam (ENV) le 11 février.

Jusqu'à 1.666 infractions liées à la faune ont également été détectées, dont 64% impliquées dans la publicité et le commerce d'animaux en voie de disparition et de produits fabriqués à partir de ceux-ci.

ENV a enregistré 800 affaires de violation de la faune sur Internet, avec plus de 1.200 liens montrant des signes de violation. En septembre 2018, la police du district de Ba Thu, dans la province centrale de Thanh Hoa, a saisi une bouteille d'alcool de 12 litres avec deux pattes d'ours à l'intérieur. Cette bouteille avait été présentée sur Facebook.

Une semaine plus tard, deux autres personnes ont également été arrêtées pour avoir vendu de l'alcool d'ours.

Selon ENV, la détention illicite d'animaux en danger et la conservation de produits dérivés d'animaux sauvages restent une pratique courante, notamment  singes, ours, tigres et tortues de mer.

L’année dernière, la hotline d’ENV (1800-1522) a reçu 819 rapports de violation  dont 65,5% de ces cas ont été réglés, soit une hausse de 48% par rapport à l’an 2017.

Certains propriétaires ont aussi volontairement remis à des réserves naturelles leurs animaux.

Nguyen Thi Phuong Dung, directrice adjointe d’ENV, a souligné l'importance d'un engagement actif de la société dans la protection des espèces menacées d'extinction et la lutte contre les violations.

Via sa hotline, ENV souhaite devenir une passerelle pour la connexion entre la population et les organes chargés de l'application de la loi. -VNA