La séance plénière du 27e Sommet de l'ASEAN en Malaisie. Photo : VNA
 

Kuala Lumpur (VNA) – La création de la Communauté de l’ASEAN aura une signification historique, ​car elle ​démontrera la volonté commune de ses membres de porter leur coopération à une nouvelle hauteur, a déclaré le 21 novembre le Premier ministre Nguyen Tan Dung lors de la séance plénière du 27e Sommet de l’ASEAN qui a lieu en Malaisie.

Selon le chef du gouvernement vietnamien, cet événement, qui interviendra le 31 décembre prochain, témoignera ​d'une nouvelle maturité de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) depuis sa fondation en 1967, ​confirmant ses valeurs de solidarité et d’unité en son sein ​comme de son rôle central dans la structure régionale en formation.

Nguyen Tan Dung a affirmé que l’édification de la Communauté de l’ASEAN était un processus continu, et que l’adoption de la Vision de l’ASEAN pour 2025 et des plans d’application de cette dernière ​avait pour objets et buts d'approfondir les relations dans la région et le renforcement du rôle de l’association.

Soulignant les défis ​externes comme les faiblesses internes de l’ASEAN, il a insisté sur la nécessité d’accorder la priorité à l’application de la Vision de l’ASEAN pour 2025 et de ses plans directeurs pour cha​cun des trois piliers de la Communauté de l'ASEAN. Il est également nécessaire d’approfondir la solidarité​ en son sein et de développer son rôle central, notamment dans la résolution des problèmes importants ​en relation avec la paix, la sécurité et le développement de la région, ainsi que dans les relations avec les partenaires. 

S'agissant de la Mer Orientale, le dirigeant vietnamien a souligné que les évolutions de plus en plus compl​exes dans cette zone maritime figuraient parmi les plus graves défis pour l’ASEAN en matière de sécurité. Les opérations de grande envergure de remblaiement et de construction d’îlots et d'îles, ainsi que les autres actes unilatéraux en Mer Orientale, produisent de graves conséquences en aggravant les tensions, en diminuant la confiance et en provoquant de fortes préoccupations au sein de la communauté internationale. Ils pourraient même aboutir à ​une militarisation et à des risques de conflits en mer, menaçant directement la paix et la stabilité de la région.

Garantir la paix, la stabilité, la sécurité et la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale est un intérêt mais aussi une responsabilité commune à toute l’ASEAN comme des pays d​e et hors de la région, a déclaré Nguyen Tan Dung, ajoutant que cela ​incombait à l'ASEAN ​pour son rôle central ​comme pour son prestige. Le Premier ministre vietnamien a rappelé le 26e Sommet de l’ASEAN ​d'avril et la 48e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ​d'août, où l’association avait exprimé ses préoccupations et sa position commune sur ce problème.

La situation demande à l’ASEAN de maintenir la solidarité et l’unité, d’élever sa voix opportunément pour exprimer les préoccupations communes devant les évolutions complexes et les actes unilatéraux en Mer Orientale, ainsi que leurs incidences négatives, a souligné le Premier ministre vietnamien. Parallèlement, il est nécessaire de promouvoir le respect du droit international, le règlement pacifique des différends selon celui-ci, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), ainsi que les principes de s’abstenir de recourir à la force ​ou de menacer d’y recourir, de faire preuve de retenue et d’éviter tout acte susceptible de complexifier la situation. Il a, de plus, appelé à la prise de mesures pour instaurer la confiance, diminuer les tensions et prévenir les risques de conflits à travers les mécanismes de l’ASEAN. Il est ​également important de multiplier les échanges avec la Chine et de l’appeler à appliquer strictement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), ainsi qu'à accélérer les négociations afin de parvenir rapidement à un Code de conduite dans cette zone maritime (COC).

Lors de cette séance plénière, les dirigeants des pays membres ont adopté la Vision de la Communauté de l’ASEAN pour 2025 et les trois plans d’application directeurs concernant les trois piliers de la Communauté de l'ASEAN. Ils ont également été unanimes pour continuer de suivre le Plan directeur ​de connectivité et l’Initiative de l’ASEAN de réduction des écarts de développement entre ses membres. ​Par ailleurs, ils se sont engagés à renforcer le rôle central de l’ASEAN dans ses relations avec ses partenaires et dans la formation de la structure régionale.

S’agissant de la Mer Orientale, les dirigeants se sont déclarés fortement préoccupés par les évolutions complexes dans cette zone maritime. Ils ont appelé à régler les différends de manière pacifique ​conformément au droit international et la CNUDM, à appliquer stritement la DOC et à parvenir rapidement au COC, ainsi qu'à faire preuve de retenue et à s’abstenir de tout acte susceptible d’aggraver les tensions, décidant de développer le rôle central de l’ASEAN dans la résolution de ce problème.

Après ​cette séance plénière a eu lieu la signature d’une convention de l’ASEAN sur  la lutte contre la traite humaine, notamment des femmes et des enfants.

Les déclarations sur la création de la Communauté de l’ASEAN 2015 et la Vision de la Communauté de l’ASEAN pour 2025 seront signées le 22 novembre, en présence des dirigeants des pays de dialogue avec l’ASEAN et du secrétaire général de l’ONU. -VNA