Soins aux enfants touchés par la dengue dans l'Hôpital pédiatrique et obstétrique de Ca Mau. Photo: VNA

Hanoï, 1er septembre (VNA) – La dengue est de plus en plus maîtrisée et le nombre de cas de dengue est en baisse. Cependant, le risque d’évolution reste encore évident, a déclaré le président du Département de la santé préventive du ministère de la Santé, Tran Dac Phu, lors d’une réunion du Comité de pilotage national de prévention et de lutte contre les épidémies, tenue le 1er septembre à Hanoï.

Du 21 au 27 août, le pays a enregistré 6.292 cas de dengue, soit une baisse de 11,4% par rapport à la semaine précédente (du 14 au 20 août). Aucun mort n’est signalé depuis le 14 août.

[Hanoï : le nombre de cas de dengue en baisse​]

[Soutien à Hanoi dans sa lutte contre la dengue]​

Selon le département, le pays compte le 30 août 108.925 cas de dengue, dont 26 morts. Le Sud arrive en tête en nombre de cas de dengue.

Au Nord, cette année, la dengue se développe fortement, notamment à Hanoï. La capitale est la plus durement touchée, avec sept morts.

Cependant, la dengue est aussi de plus en plus maîtrisée. Du 21 au 27 août, Hanoï a enregistré 2.912 cas de dengue, soit une baisse considérable de 612 cas par rapport à la semaine précédente, selon le Service municipal de la santé.
Tran Dac Phu a estimé les grands efforts des localités, notamment de Hanoï pour maîtriser cette maladie, tout en demandant à tous de continuer de resserrer les mesures de prévention et de lutte contre la maladie.

La dengue est une infection virale transmise par un moustique du genre Aedes. Cette infection provoque un syndrome de type grippal et peut évoluer  vers des complications potentiellement mortelles, appelées dengue sévère.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement spécifique pour la dengue ou la dengue sévère, mais le dépistage précoce et l’accès à des soins médicaux adaptés permettent de ramener le taux de mortalité à moins de 1%. -VNA