Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Les vacances estivales ont enfin sonné pour les élèves de Hô Chi Minh-Ville, après une longue et harassante année scolaire. Un été utile, ponctué de découvertes et d’expérimentations s’offre à eux sous forme de classes de sport, d’apprentissage des compétences de vie et du savoir-vivre. Les parents ont l’embarras du choix.

Classe de ballet pour les enfants dans l’arrondissement de Bình Thanh, à Hô Chi Minh-Ville. Photo: VNA

La plupart des Maisons des enfants, des centres sportifs, culturels... attirent l’attention des élèves et de leurs parents avec toutes les activités qu’ils proposent comme musique, danse, peinture, chant, natation, arts martiaux, basket-ball, etc.

Avec ses installations flambant neuves, la Maison des enfants de Hô Chi Minh-Ville est le choix numéro 1 de nombreux parents. Dès le premier jour des vacances, de nombreuses classes proposant des cours d’anglais, de dessin, de clavier électronique, de robotique (à partir de 5 ans).... ont été prises d’assaut.

En outre, les arrondissements, districts ont également renforcé leur palette d’activités culturelles et de divertissement pour les enfants de leurs quartiers.

Un temps pour le repos et les loisirs...

Minh Thu habite dans l’arrondissement Binh Thanh. Elle a inscrit sa fille de 6 ans à une classe de piano et de ballet. Selon Minh Thu, les horaires sont très convenables : l’après-midi du lundi au vendredi ou le matin et l’après-midi le week-end. Et les frais d’inscription sont très abordables (environ 600.000 dôngs/mois).

D’un point de vue sociologique, la docteure Pham Thi Thuy, directrice de l’Institut national d’administration, a déclaré que l’été est une période nécessaire pour le repos et les loisirs. Il permet de se détendre après de durs mois d’études. C’est aussi le temps pour les enfants de retrouver la santé, de s’aérer l’esprit et d’apprendre des compétences de vie nécessaires que l’école n’enseigne pas.

Par conséquent, elle s’est opposée à obliger les enfants à suivre des cours parascolaires en été, en particulier pour les plus jeunes qui se préparent à entrer en 1re classe, car ces derniers peuvent engendrer un stress psychologique peu favorable à l’apprentissage.

Selon les conditions de chaque famille, la Docteur Pham Thi Thuy a indiqué que les parents devraient suggérer et élaborer un plan estival pour leurs bambins. Le mieux est de les guider vers des activités de formation en compétences de vie à travers des cours et des expériences pratiques ou des activités de découverte de la nature, notamment à la campagne.

... mais aussi pour la formation

Nguyên Thi Ngoc Hiêu, directrice de la Maison des enfants du 9e arrondissement, a indiqué que la tendance pour cet été 2017 allait vers les classes de développement de l’instinct, des compétences de vie. Son établissement a ainsi ouvert des classes qui enseignent cela afin de répondre aux demandes des élèves et des parents.

Cependant, la population de son arrondissement est principalement constituée d’ouvriers. De fait, toutes les familles sont loin de pouvoir payer ce type de classes à leurs enfants. La Maison des enfants a trouvé une solution, en organisant régulièrement des programmes artistiques gratuits.

Hô Chi Minh-Ville abrite en outre de nombreux centres d’orientation professionnelle, des instituts dédiés aux technologies et à l’innovation... qui répondent aux besoins de divertissement et de découverte des enfants. Et puisque la demande est croissante, certains centres ont également investi dans du matériel importé de l’étranger et se sont ouverts aux technologies scientifiques, avec notamment des initiations à la robotique.

Enfin, les écoles elles-mêmes organisent, au cours de l’été, toute une série d’activités utiles telles que des clubs éducatifs de compétences de vie, des clubs d’initiation à la musique, aux arts plastiques, aux arts martiaux, etc. Ce qui constitue une excellente nouvelle pour les parents et leur progéniture. -CVN/VNA
​​