WEF: le Vietnam plaide pour une coopération renforcée

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung et sa délégation ont quitté jeudi la capitale thaïlandaise Bangkok, terminant avec succès leur participation au forum économique mondial d'Asie de l'Est 2012 (WEF d'Asie de l'Est 2012).

Le Premier ministre Nguyên Tân Dung et sa délégation ont quitté jeudi la capitale thaïlandaise Bangkok, terminant avec succès leur participation au forum économique mondial d'Asie de l'Est 2012 (WEF d'Asie de l'Est 2012).

Le vice-ministre des Affaires étrangères Pham Quang Vinh a accordé à cette occasion, une interview sur la signification et la contribution de la délégation vietnamienne à ce forum. La participation du Vietnam à ce forum matérialise son option de s’intégrer activement au monde, contribuer à accélérer la coopération et la connectivité en Asie de l'Est, a indiqué à la presse le vice-ministre des Affaires étrangères Pham Quang Vinh.

Ce forum nous a donné une occasion de présenter à la communauté internationale les politiques, les potentialités de développement et les opportunités d'investissement au Vietnam, a-t-il poursuivi. Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a prononcé au forum un discours important ayant pour thème ''Opportunités et défis pour la définition du futur de la région via une connexion''.

Il a informé les délégués du développement socio-économique du Vietnam, l’intégration active du Vietnam via une participation active au processus d'édification de la communauté de l'ASEAN comme à d'autres mécanismes de coopération en Asie de l'Est comme dans le monde.

Il a recommandé de valoriser davantage, avec l’ASEAN jouant le rôle central, les cadres de coopération comme l’ASEAN+1, l’ASEAN+3, le Sommet de l’Asie de l’Est, de renforcer la connectivité subrégionale, notamment dans la sub-région du Mékong. Le chef du gouvernement a souligné la nécessité d'assurer un environnement de paix, de stabilité et de développement dans la région, dont la paix, la stabilité, la sécurité et la liberté de la navigation en Mer Orientale.

Il faut régler des litiges par des mesures pacifiques, sur la base du respect du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, observer la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale acheminant vers l’élaboration du Code de conduite en Mer Orientale. – AVI

Voir plus