Tien Giang (VNA) - Vinh Tràng est l’une des plus vieilles pagodes du Sud-Ouest du Vietnam. Située dans un immense jardin de 2 hectares, dans la commune de My Phong, elle est un l’un des sites spirituels et touristiques majeurs de la province de Tiên Giang.

Vinh Tràng était à l’origine un petit temple bouddhiste, construit au début du 19ème siècle par Bùi Công Dat, le chef du district. En 1849, le bonze supérieur Thich Huê Dang décida de le transformer en une grande pagode et son successeur Quang An-Chanh Hâu de procéder à des travaux de rénovation.

Photo: VOV

Endommagée à la suite d’une tempête gigantesque en 1904,  la pagode bénéficiera d’une restauration importante en 1907 grâce à une collecte de dons. Le bonze supérieur Thich Huê Minh, responsable de la pagode Vinh Tràng, explique:

«Inscrite au patrimoine national, la pagode de Vinh Tràng fait partie des 100 sites religieux les plus emblématiques  du Vietnam. Chaque week-end, elle accueille de très nombreux visiteurs vietnamiens et étrangers de passage à Tiên Giang.»

Photo: VOV
La pagode conjugue admirablement les styles khmer, chinois et français. Avec quatre compartiments totalisant 14.000m², le bâtiment ressemble à un grand pavillon asiatique soutenu par des colonnes de style roman. La porte d’entrée à trois niveaux a été réalisée par les artisans de Hué en 1933. Les portails latéraux sont richement ornés de mosaïques et de céramiques multicolores qui évoquent les contes bouddhistes et leurs animaux légendaires dragons, licornes, tortues et phénix. Les cinq toits de la pagode représentent les cinq éléments fondamentaux de l’univers: le métal, le bois, l’eau, le feu et la terre. Sa façade allie avec grâce différents styles architecturaux et notamment des éléments de la renaissance française, des céramiques japonaises, des calligraphies en chinois et en vietnamien gothique. Thich Huê Minh ajoute:

«Notre pagode combine admirablement l’architecture orientale et occidentale.  De loin, le regard des visiteurs se portent sur les trois petits pavillons. Le principal sanctuaire et la partie réservée au culte des fondateurs de la pagode ont été conçus selon le style oriental avec des sentences parallèles et des panneaux gracieusement sculptés.»

Photo: VOV

Vinh Tràng abrite une soixantaine de statues en cuivre, en bois et en terre cuite. Les statues de 18 arhats (ceux qui ont atteint le dernier échelon de la sagesse bouddhiste) trônent sur les allées transversales du principal sanctuaire. Ces statues, confectionnées en bois de jaquier ont été réalisées au début du 20ème siècle par le sculpteur Nguyên et ses assistants. A l’intérieur du site, se trouvent trois immenses statues en cuivre de Bouddha. On peut aussi admirer une collection de lavis réalisés par le lettré Long Giang en 1904 sur les paysages du Vietnam.

Photo: VOV
Nichée au sein d’une végétation luxuriante, la pagode de Vinh Tràng offre un cadre de méditation exceptionnel en parfaite harmonie avec la nature. -VOV/VNA