Un séminaire sur la politique en matière d'énergies au 21ème siècle et les défis pour le Vietnam et l'Allemagne a eu lieu jeudi à Hanoi.

L'événement a été co-organisé par l'Institut central de recherche et de gestion économique (CIEM) et l'Institut allemand Friedrich Ebert Stiftung (FES) à l'occasion de la visite du ministre de l'Economie, du Travail et de la Technologie du Land de Thuringe, le Dr Matthias Machnig.

M. Machnig a souligné le rôle des énergies en ce 21ème siècle, les défis que posent le changement climatique et la crise financière mondiale, avant d'insister sur une nécessaire orientation de l'économie mondiale vers un développement durable et une croissance verte.

Une telle modification implique une réorganisation des systèmes de production, des structures de consommation et de mode de vie des personnes, a-t-il souligné.

Outre le partage des politiques allemandes en matière de production et de consommation, le ministre Matthias Machnig a recommandé un certain nombre de politiques sur l'emploi des énergies renouvelables et la limitation de l'effet de serre. Il aussi souligné la nécessité d'élaborer des politiques claires et des outils économiques efficients dans le cadre d'une stratégie de croissance verte.

Avec son long littoral, le Vietnam peut largement exploiter l'énergie éolienne, a constaté M. Machnig, avant d'ajouter que les abondantes ressources de biomasse dans les zones rurales sont également un avantage considérable en terme d'énergies renouvelables.

M. Vo Tri Thanh, le directeur adjoint du CIEM, a donné des informations sur la situation de la production et de la consommation d'énergies au Vietnam, ainsi que sur les difficultés auxquelles le pays fait face en ce domaine. -AVI