Les présidents vietnamien Truong Tân Sang et philippin Benigno Aquino témoignent de la signature de la Déclaration conjointe sur le partenariat stratégique, le 17 novembre à Manille. Photo : VNA

Le Vietnam, les Philippines ont publié une déclaration conjointe sur le partenariat stratégique à l’issue de l’entretien entre les présidents Truong Tân Sang et Benigno S. Aquino III, en marge du sommet de l’APEC, le 17 novembre à Manille, en vue d’élever le niveau et l’intensité des échanges bilatéraux et à exploiter les avantages pour un développement commun. Voici les principaux extraits.

- Coopération politique

Augmenter la fréquence et diversifier les modes d’échanges bilatéraux à tous les niveaux ainsi qu’établir une ligne rouge entre les hauts dirigeants des deux pays.

Promouvoir le rôle de la Commission mixte de coopération bilatérale (JCBC), dirigé par les ministères des Affaires étrangères des deux parties. En complément de la JCBC, plusieurs autres commissions conjointes plus ciblées, dialogues ou mécanismes de coopération peuvent être mis en place entre les organismes compétents des deux pays pour réaliser d’autres objectifs prévus par ce partenariat stratégique.

- Coopération économique

S’efforcer de porter le commerce de biens et services et l’investissement bilatéraux à un niveau considérable lors du 40e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-Philippines en 2016 et maintenir la croissance des échanges commerciaux au-delà de 2016.

Convoquer la Commission mixte Vietnam-Philippines sur le commerce (JCT) et réactiver le Conseil d’affaires Vietnam-Philippines pour explorer les moyens de renforcer la coopération économique.

Poursuivre la collaboration fructueuse sur le riz, promouvoir la coopération et le partage d’expériences et l’application des biotechnologies avancées pour élever le rendement et la qualité de la production agricole.

Promouvoir les occasions d’explorer des pistes de coopération pour renforcer la sécurité énergétique et diversifier le mix énergétique de manière à soutenir l’efficacité énergétique et la protection de l’environnement.
 
Promouvoir les opportunités d’investissement et la coopération potentielle mutuellement avantageuse en développant les capacités communes, la recherche et le développement technologique, la production et la consommation, et le renforcement des capacités pour le personnel technique et de direction dans le domaine de l’énergie, y compris mais sans s’y limiter, les sources d’énergies renouvelables et alternatives, le pétrole et le gaz, le charbon et le développement des infrastructures.

Renforcer la coopération dans la finance, la banque et partager les meilleures pratiques de restructuration des organismes de crédit pour améliorer la stabilité macro-financière, le partenariat public-privé (PPP), la restructuration économique et la transformation du modèle de croissance.

Renforcer la coopération bilatérale dans les transports et partager les meilleures pratiques dans le développement des infrastructures et la gestion des transports.

- Coopération de défense, de sécurité, judiciaire et d’application de la loi

Maintenir les réunions régulières du Groupe de travail de coopération sur la défense Vietnam-Philippines au niveau d’assistant du ministre/directeur général sur une base annuelle, et le Dialogue sur la stratégique de défense Vietnam-Philippines au niveau de vice-ministre.

Mettre en place les mécanismes et les accords bilatéraux existants, y compris le protocole d’accord sur la coopération de défense, pour intensifier la coopération entre les forces armées. À cette fin, des activités conjointes de confiance et de renforcement des capacités seront menées conduisant à l’organisation éventuelle des activités conjointes réelles des deux marines.

Promouvoir la coopération et le partage d’expériences sur les opérations de maintien de la paix de l’ONU. Renforcer la coopération militaire au sein des forums militaires et défensifs multilatéraux, dont ADMM, ADMM-Plus, ARF, ACDFIM, entre autres.

Augmenter la coopération pour renforcer la capacité des deux parties pour combattre les  menaces de sécurité traditionnelles et non traditionnelles, surtout le terrorisme international et la criminalité transnationale. Renforcer la coopération dans les cadres multilatéraux.

En conformité avec le droit international et les lois respectives du Vietnam et des Philippines, coopérer mutuellement et collaborer en vue d’assurer  que leurs territoires respectifs ne seront pas utilisés par n’importe quelle organisation ou n’importe quel acteur non étatique pour menacer la souveraineté, l’intégrité territoriale ou politique et la stabilité économique de l’un ou l’autre pays.

Œuvrer au renforcement de la coopération dans les affaires juridiques et judiciaires. Travailler conjointement à la négociation et à la signature d’accords sur l’extradition, le transfert des personnes condamnées ; l’entraide judiciaire en matière pénale, entre autres accords de coopération juridique et judiciaire.

- Coopération dans les affaires maritimes et océaniques

Renforcer la coopération bilatérale et régionale parmi et entre les agences d’application de la loi maritime et d’administration de la sécurité maritime à travers le dialogue et la coordination, les activités de coopération pratique et de renforcement des capacités, reconnaissant que les questions maritimes et océaniques sont des volets essentiels de la coopération bilatérale.

Convoquer la Commission mixte Vietnam-Philippines sur la coopération maritime et océanique au niveau de vice-ministre au moins une fois tous les deux ans ou à la demande de l’une des parties et alternativement dans les deux pays. Grâce à la Commission mixte, développer des projets et activités communes pour promouvoir la coopération sur tous les aspects des affaires maritimes et liées à l’océan tenant compte de leurs obligations en vertu du droit international, en particulier la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM).

Respecter l’approche basée sur les règles et normes en promouvant un régime stable de sécurité et de sûreté maritime, et promouvoir la réalisation harmonisée dans la région des normes et conventions universellement acceptées, y compris les conventions et règlements de l’Organisation maritime internationale et les organisations connexes, le cas échéant, pour assurer la sécurité des personnes et des biens, et le bon ordre en mer.

Continuer les initiatives entre la Garde côtière du Vietnam et la Garde côtière des Philippines et d’autres organismes connexes des deux pays, y compris sans s’y limiter au maintien de la ligne rouge entre les deux agences, mettre en œuvre rapidement évaluer régulièrement les accords de coopération existants sur la préparation et l’intervention en cas de déversement d’hydrocarbures en mer, la recherche et le sauvetage en mer.

En conformité avec les lois er règlements nationaux concernés des deux pays ainsi qu’avec le droit international, promouvoir dans la coopération maritime dans la Mer Orientale (Mer de Chine méridionale.

- Coopération multilatérale

Accroître les échanges de vues, la coopération, la coordination et le soutien mutuel, y compris le soutien de leurs candidatures, le cas échéant, dans les mécanismes de coopération régionale et internationale, ainsi qu’attacher une grande importance aux efforts conjoints en vue de la réalisation de la Vision de la Communauté de l’ASEAN 2025 et améliorer la centralité de l’ASEAN dans une architecture régionale inclusive.

Réaffirmer leur engagement à résoudre les différends territoriaux et juridictionnels par des moyens pacifiques, ainsi qu’assurer la sécurité et la sûreté maritime, et la liberté de navigation et de survol de la Mer Orientale (Mer de Chine méridionale), le tout en conformité avec les principes universellement reconnus du droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982.

Réaffirmer leur engagement à traiter les différences sur la Mer Orientale (Mer de Chine méridionale) d’une manière amicale et constructive, sans recourir à la menace ou à l’usage de la force, et à faire preuve de retenue dans la conduite d’activités qui pourraient compliquer ou dégénérer en conflits et porter atteinte à la paix et à la stabilité.

Poursuivre, en consultation avec l’ASEAN et la Chine, la mise en œuvre intégrale et effective de la Déclaration ASEAN-Chine sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), et le lancement rapide de négociations substantielles, officielles vers la conclusion du Code de conduite efficace en Mer Orientale.

Encourager une plus grande coopération dans la réduction et la gestion des risques de catastrophes. Renforcer proactivement et participer efficacement au Forum maritime de l’ASEAN (AMF), au Forum maritime élargi de l’ASEAN (EAMF) et aux forums régionaux concernés pour renforcer la coopération maritime comme discuter des mesures propres à assurer la sécurité et la sûreté maritime, et la liberté de navigation et de survol en Mer Orientale (Mer de Chine méridionale), mobiliser les connaissances et l’aide d’experts juridiques pour proposer des solutions aux défis maritimes et questions maritimes émergentes, contribuant à la paix, à la sécurité et au développement dans la région.

Réaffirmer l’engagement à la paix mondiale conformément aux buts et principes énoncés dans la Charte des Nations Unies. Réaffirmer en outre l’importance d’un système multilatéral efficace et s’engager à poursuivre une coopération et une coordination plus étroite dans un large éventail de questions face aux défis internationaux, en conformité avec le droit  international et les principes de la primauté du droit, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale.

Accroître l’échange de vues, la coordination et le soutien mutuel au sein de l’APEC et d’autres forums économiques régionaux et interrégionaux. Travailler en étroite collaboration pour organiser avec succès des événements internationaux importants, dont l’APEC 2015 aux Philippines et l’APEC 2017 au Vietnam.
 
Renforcer la coordination et le soutien mutuel au sein de l’OMC en réitérant la valeur, la centralité et la primauté du système commercial multilatéral dans la promotion de la croissance et du développement économique. –VNA