Hanoi - Les petites et microentreprises ainsi que les ménages d'affaires individuels seront vulnérables aux conséquences des pandémies, voire à la crise financière et aux conséquences économiques, s'il n'y a pas un soutien en temps opportun.

VCCI: necessite d'aider les entreprises a faire face a l'epidemie de COVID-19 hinh anh 1

Après le Tet, les commandes à l'exportation de la société Dace Agricultural Development et Environmental Consulting ont fortement augmenté. Mais lorsque le COVID-19 faisait rage en Europe et aux États-Unis, la société a immédiatement été confrontée à des difficultés avec des stocks allant jusqu'à 30% -40%. Photo : CTV/Vietnamplus

L'évolution de la pandémie de COVID-19 continue d'être compliquée à l'échelle mondiale, ce qui entraîne une récession rapide et de plus en plus grave de l'économie mondiale. Dans ce contexte, l'économie nationale a également été fortement affectée et selon l'Office générale des statistiques, le PIB au premier trimestre a augmenté de 3,82%, le niveau le plus bas au cours de la décennie dernière.

Les économistes ont déclaré que dans ce contexte, les petites et microentreprises, les ménages d'affaires individuels seront vulnérables aux conséquences de l'épidémie.

Difficultés à court terme

Selon les calculs des experts de l'Université nationale de l'Economie, la croissance du PIB au deuxième trimestre est estimée à environ 2%, avec une  récession possible si un mauvais scénario se produit. Cependant, ce groupe d'experts a également espéré une reprise de la croissance au troisième trimestre.

M. Nguyen Bich Lam, directeur général de l'Office général des statistiques, a également déclaré que l'agence avait construit deux scénarios sur la possibilité d'une épidémie de COVID-19 qui durerait jusqu'à la fin du deuxième trimestre ou la fin du troisième mais que la croissance annuelle du PIB devrait être toujours prévue à plus de 5%.

Sur la base de la situation épidémique au Vietnam qui n'est pas trop grave, fin mars, les économistes de la Banque mondiale (BM) prévoyaient que la croissance du Vietnam serait de 4,9% en 2020, en baisse de 1,6 point en comparaison avec la période avant l'épidémie.

Plus prudemment, la Banque asiatique de développement (BAD) publie son rapport «Perspectifs de développement de l'Asie-ADO 2020» basé sur le calcul des effets du choc initial de l'épidémie de COVID-19 affectant l'offre ainsi que les effets d'une réduction drastique de la demande dans les pays qui sont les principaux partenaires commerciaux et d'investissement du Vietnam.

Les experts de la BAD prévoient que la croissance du Vietnam en 2020 sera de 4,8%. Cependant, le groupe d'experts a estimé que les fondements de l'économie vietnamienne seraient toujours maintenus si la pandémie était maîtrisée au deuxième trimestre, avec un taux de croissance prévu de 6,8% en 2021.

VCCI: necessite d'aider les entreprises a faire face a l'epidemie de COVID-19 hinh anh 2

L'entreprise de transformation de fruits de mer Van Phan exportait vers le marché japonais au début de la saison épidémique. Cependant, depuis le 1er avril, la société a arrêté sa production. Photo : CTV/VNA

Nécessiter un soutien pour les entreprises vulnérables

Une équipe d'experts de l'Université nationale d'économie a mené une enquête auprès de 500 entreprises sur l'impact de l'épidémie de COVID-19, et les résultats ont montré que 93,9% des entreprises ont reconnu que la maladie avait un impact négatif sur les activités de production. Leurs affaires. De plus, 44,7% des entreprises ont déclaré avoir réduit leur production et leur taille commerciale; 65,5% des unités resserrent les dépenses régulières; 35,3% de réduction de la main-d'œuvre; 34% de la réduction de salaire et 34,5% des entreprises ont accordé un congé sans solde.

Notamment, parmi les entreprises participant à l'enquête, jusqu'à 34,7%  ont choisi d'«hiberner» pendant cette période difficile et seulement 15,1%  ont changé de modèle de production et d'affaires conformément au nouveau contexte.

M. Ousmane Dione, directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, a déclaré que le gouvernement devrait mettre en œuvre de toute urgence des activités de soutien, en particulier pour les micro-entreprises et les ménages d'affaires et continuer à améliorer les institutions et l'environnement d'affaires pour favoriser le développement de ce domaine.

VCCI: necessite d'aider les entreprises a faire face a l'epidemie de COVID-19 hinh anh 3Bien que les fruits du delta du Mékong soient à la période de la récolte, la société Dai Thuan Thien a dû cesser d'acheter des produits agricoles en raison de la difficulté de les transporter  vers le Nord. Photo : CTV/VNA

Plus précisément, M. Nguyen Bich Lam a proposé une politique pour soutenir la communauté des affaires, en particulier les petites et moyennes entreprises, les foyers d'affaires qui ont été gravement touchés par l'épidémie de COVID-19 dans la recherche de marchés d'importation des matières premières, des carburants et des matériaux.

En outre, les entreprises doivent tirer parti de l'exploitation du marché intérieur, rénover les produits et services pour répondre aux besoins internes de l'économie qui compte près de 100 millions de consommateurs.

Représentant le secteur des entreprises, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Vietnam (VCCI), M. Vu Tien Loc a déclaré que la VCCI continuait à mener une vaste enquête auprès des entreprises pour évaluer l'état de l'influence de pandémie à la production et aux activités commerciales et en particulier à l’emploi des travailleurs.

Auparavant, la VCCI a également proposé au gouvernement environ 12 solutions pour aider les entreprises à surmonter cette période difficile.

Le gouvernement a introduit des mesures  telles que l'extension, le report et la réduction des impôts, des frais, la réduction des taux d'intérêt et l'assouplissement des conditions de crédit, et l'accélération de la réforme administrative... .

Lors de la réunion périodique gouvernementale en mars, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a affirmé la poursuite de s'efforcer de manière drastique et persistante pour limiter les impacts sur l'économie. - Vietnamplus