Photo : VNA

 

Thua Thien-Hue (VNA) – En 2018, le Centre de conservation des monuments de Hue est parvenu à cultiver avec succès une variété de lotus blanc précieuse dans les lacs situés à Dai Noi (Grand Intérieur), dans l'enceinte de l’ancienne cité impériale de Hue à Thua Thien-Hue (Centre).

Le lotus, une fleur emblématique du Vietnam. Photo : VNA

 

Ensuite, cette variété de lotus sera plantée dans d'autres zones de la Cité impériale, ainsi que dans les lacs et les étangs aux alentours des mausolées des rois de la dynastie des Nguyen (1802-1945) dans les années à venir.

La conservation et la vigueur de cette variété de lotus blanc précieuse est l’objectif d’un projet scientifique élaboré en 2008 par le bureau chargé du paysage environnemental du Centre de conservation des monuments de Hue.

Au début, des variétés de lotus blancs précieuses ont été plantées à titre expérimental dans le lac Thai Dich en 2008. Après d'innombrables échecs à cause de l’environnement aquatique inadéquat, pour l’heure, une seule espèce de lotus blanc a pu croître avec un taux de fertilité assez élevé. Selon un expert du Centre de conservation des monuments de Hue, il est important de traiter correctement l’environnement aquatique des étangs et des lacs car ce dernier est la condition presque décisive pour la survie de cette variété de lotus.

La variété de lotus blanc précieuse à Dai Noi, dans l'ancienne cité impériale de Hue. Photo :internet

 

Selon ce Centre de conservation des monuments de Hue, le lotus et les monuments s'influencent réciproquement pour créer une beauté onirique au sein de la cité interdite - un patrimoine mondial reconnu par l’UNESCO depuis 1993, qui fascine chaque jour de nombreux touristes venus des quatre coins du monde.

Sous la dynastie des Nguyen, le lotus blanc très parfumé avec des graines de lotus délicieuses était cultivé pour créer de beaux paysages. Avec des vertus représentant la noblesse, la sérénité, l’élévation spirituelle et la pureté, il était planté dans le bassin du lac Thai Dich traversé par un pont sur lequel se promenaient les rois. De plus, pour préparer une tasse de thé royale, on prenait du thé aromatisé par le pistil de fleur de lotus et l'eau des rosées recueillies sur les jeunes feuilles.

Pour l’heure, le lotus est planté sur près de 20 des 100 ha de la superficie des nappes phréatiques du Grand Intérieur de Hue. Depuis longtemps, cette fleur est toujours attachée à la vie des Huéens. Son image est omniprésente dans la vie des habitants de Hue, de l’architecture à la gastronomie en passant par la culture.

D’après les agriculteurs expérimentés, les graines de lotus peuvent rapporter des gains assez élevés, avec un revenu moyen annuel de 30 à 35 millions de dông à l'hectare. Un kilo de graines de lotus fraîches se vend au prix de 180.000 dôngs.

En particulier, les graines de lotus plantés dans le lac Tinh Tam, dans le Grand Intérieur de Hue, sont classées dans le top 50 des spécialités gastronomiques du Vietnam grâce à son odeur et son goût très doux. C’est pour cette raison que ces graines ont été choisies pour préparer des plats pour les rois de la dynastie des Nguyen.

Le lotus est une plante offrant de nombreux bienfaits, outre les fleurs pour la décoration, ses tubercules, ses feuilles, ses graines sont utiles. Si les deux premières sont utilisées comme des ingrédients gastronomiques, la trosième sert soit pour la décoration des plats, soit séchées à des fins médicales.-VNA