Une saison optimiste des agriculteurs vietnamiens

En 2023, le secteur agricole a été le témoin d'une augmentation record des prix, notamment pour le durian, le café et le riz, au grand bonheur des agriculteurs.
Une saison optimiste des agriculteurs vietnamiens ảnh 1Dans une ferme de durians au Sud. Photo : VNA/CVN

Hanoï (VNA) - En 2023, le secteur agricole a été le témoin d'une augmentation record des prix, notamment pour le durian, le café et le riz, au grand bonheur des agriculteurs.

Fin de 2023, dans le Sud du pays, les agriculteurs se sont hâtés de récolter des durians en vue de les exporter vers la Chine. Les fruits de la catégorie Ri6 étaient vendus entre 100.000 et 120.000 dôngs par kilo, ceux de la variété Monthong oscillaient entre 135.000 et 160.000 dôngs/kg, tandis que le Musang King atteignait un prix compris entre 160.000 et 190.000 dôngs par kilo. Début de 2023, les durians Ri6 et Monthong oscillaient entre 160.000 et 200.000 dôngs le kilo.

Selon le ministère de l'Agriculture et du Développement rural, la signature d'un protocole d'accord commercial entre les deux pays a grandement facilité l'accès du durian vietnamien à l'un des plus grands marchés asiatiques. Jusqu'en novembre 2023, les exportations de durian du Vietnam ont atteint près de 2,2 milliards d'USD, soit près de 5 fois plus que l'année précédente. La Chine demeure le partenaire le plus important, représentant 91% de la valeur totale des exportations, avec un chiffre d'affaires d'environ 2 milliards d'USD.

Le directeur de la coopérative de culture du durian de Ngu Hiêp, province de Tiên Giang, Huynh Tân Lôc, a révélé que le rendement atteignait entre 20 et 30 tonnes par hectare, avec des bénéfices avoisinant le milliard de dôngs après déduction des frais de production de 200 à 300 millions de dôngs.

La vice-présidente du Comité populaire de la commune de Hoà Nam, province de Lâm Dông, Doàn Thi Thu, a souligné que les agriculteurs ont récolté environ 7.000 tonnes de durian en 2023, générant des revenus de 500 milliards de dôngs. En moyenne, chaque foyer cultivateur a encaissé entre 1,2 et 1,5 milliard de dôngs, et certaines familles ont même réalisé des gains exceptionnels allant de 4 à 10 milliards de dôngs.

La province de Dak Lak, dans les hauts plateaux du Centre, s'est distinguée comme l'un des principales zones de culture de durians. Avec des prix de vente variant de 55.000 à 75.000 dôngs par kilo, les recettes de 2023 ont atteint un record de 15.000 milliards de dôngs.

Actuellement, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural est engagé dans des négociations avec les partenaires chinois en vue d'ajouter le durian congelé à la liste des produits agricoles vietnamiens autorisés à pénétrer le marché chinois.

Café et riz, produits stratégiques
Une saison optimiste des agriculteurs vietnamiens ảnh 2Récolte du café à Dak Lak, sur les hauts plateaux du Centre. Photo : VNA/CVN

En plus du durian, le café et le riz ont également généré des revenus significatifs pour les agriculteurs. "Le prix du café a atteint un niveau record, jamais observé au cours des 30 dernières années", déclare Nguyên Nam Hai, président de l'Association du café et du cacao du Vietnam. Il ajoute : "Cette augmentation a doublé les chiffres d'affaires de l’année".

Autrefois sous-estimé et vendu à bas prix, le café vietnamien est aujourd'hui le choix privilégié des consommateurs, en particulier la variété robusta. Le Vietnam s'est affirmé comme l'un des fournisseurs réputés de robusta, tant en termes de quantité que de qualité.

En ce qui concerne le riz, les crises géopolitiques mondiales ont provoqué une pénurie alimentaire, entraînant une hausse des prix du riz. En 2023, au Vietnam, le prix du riz s'établit entre 9.000 et 9.500 dôngs le kilo, comparé à 6.000-8.000 dôngs en 2022.
Les graines robusta du Vietnam sont hautement appréciées.

À la fin de la dernière récolte de 2023, Chung Van Liêu, directeur de la coopérative des services agricoles de Hoà Binh dans la province de Dông Thap (Sud), a révélé que tout le volume de riz de la variété OM18 (cultivée largement dans les champs de Dông Thap) appartenant à 24 foyers a été vendu au prix de 9 500 dôngs/kg.

Ainsi, chaque foyer a généré entre 35 à 40 millions de dôngs par hectare. Selon Nguyên Duy Thuân, directeur général de la compagnie par action de Lôc Troi, un investissement de 1.000 USD (plus de 24.000.000 dôngs) sur un hectare de riz peut rapporter entre 3.000 et 3.500 USD (73.000.000 à 85.000.000 dôngs) après déduction des coûts de production, permettant aux agriculteurs de récolter entre 2.000 et 2.500 USD (48.000.000 à 61.000.000 dôngs) par hectare.

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Lê Minh Hoan, souligne que l'activité rizicole ne se limite pas à la simple culture du riz mais comprend également de nombreux autres produits dérivés. - CVN/VNA

Voir plus