Photo: VNA

Hanoï, 11 novembre (VNA) - Le gouvernement vietnamien a adopté un plan de restructuration industrielle pour la période 2018-2020 et vision d’ici 2025, selon une décision récemment signée par le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung.

Le Vietnam s’est fixé l’objectif, à l’horizon 2020, de porter à 30-35% la part de l’industrie et de la construction dans le Produit intérieur brut (PIB), pour porter à 85-90% la part des produits transformés et manufacturés dans le chiffre d’affaires à l’exportation. D’ici à 2020, le taux de croissance de la production industrielle devrait être supérieur à celui de croissance économique et la main-d’œuvre dans l’industrie et la construction représenter 25-30% de la main-d’œuvre totale du pays.

Le plan envisage d’enregistrer une croissance annuelle moyenne de la productivité dans l’industrie de plus de 5,5%, de réduire l’écart entre les indices de compétitivité industrielle du Vietnam et ceux de la région d’Asie du Sud-Est  pour se retrouver dans le Top 4 régional en ce qui concerne l’environnement des affaires. Il vise une croissance moyenne de 8-10% de la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière.

Afin d’atteindre ces objectifs, le Vietnam devra mettre en œuvre de nombreux programmes et projets prioritaires durant la période 2018-2025 pour pro-mouvoir et augmenter la pro-ductivité, la qualité et la valeur ajoutée dans les branches indus-trielles. Le gouvernement devra encourager les entreprises indus-trielles à appliquer les technologies de pointe et celles de la 4e révolution industrielle, en reliant la production à la protection de l’environnement et à l’adaptation aux changements climatiques.

Le pays devra également encourager les entreprises du secteur textile et de la chaussure à améliorer leur capacité de recherche pour créer de nouveaux modèles et produits. Il devra se concentrer sur le développement des industries sidérurgique, automobile, auxiliaire de l’électronique, de transformation des produits agricoles, aquatiques et forestiers, etc.

Le programme d’action du ministère de l’Industrie et du Commerce a également souligné la nécessité d’organiser annuellement des programmes de promotion commerciale pour les industries phares telles que le textile-habillement, la chaussure, les boissons, etc. À l’horizon 2025, les chiffres concernant la main-d’œuvre, les entreprises et les investissements dans l’industrie devront être plus élevés que pour la période 2015-2020. La productivité industrielle connaîtra une hausse moyenne de 6-7% durant cette période qui devra voir la création d’un certain nombre de branches industrielles et d’entreprises industrielles multinationales compétitives au niveau international.

Améliorer la productivité pour la croissance

L’amélioration de la productivité est un des facteurs clés pour élever la qualité de la croissance et pousser la réforme du modèle économique.  Il faudra bien saisir les opportunités de la 4e révo-lution industrielle pour accroître efficacement la productivité et aider les pays en développement comme le Vietnam à accélérer la croissance et à réduire leurs écarts de développement avec les pays développés. 

La productivité au Vietnam a suivi une tendance à la hausse ces dernières années, augmentant de près de 6% en 2017 et de 4,7% en moyenne sur la période 2011-2017. Elle est passée de 1.700 dollars par travailleur en 2006 à 2.672 dollars en 2017, selon l’Institut de recherches économiques et politiques du Vietnam. En 2017, la productivité au Vietnam a doublé par rapport aux pays à bas revenu, mais représentait seulement 50% de celle des pays à revenu intermédiaire et 18,3% de celle des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure.

Cette faiblesse fut la cause du ralentissement de la croissance du PIB vietnamien de 2005 à 2013. À l’époque, au Vietnam, la productivité de l’agriculture, de la sylviculture et de l’aquaculture a enregistré la plus faible croissance, tandis que l’industrie manufacturière a maintenu un taux modeste. -CVN/VNA