Des patients pris en charge par le Fonds mis en place par l’Hôpital franco-vietnamien.

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Dimanche 12 mai, l'Hôpital franco-vietnamien (FV) de Hô Chi Minh-Ville a lancé une campagne de financement en vue d’intensifier la dispensation de soins gratuits pour les enfants pauvres atteints de malformations congénitales aux mains. Ces opérations délicates seront effectuées par le médecin français Stéphane Guero, dit le "sorcier des mains".

Selon Nguyên Thi Lê Thu, directrice du marketing de l'hôpital FV, ce fonds existe depuis 2006 grâce aux dons de l’hôpital et de nombreux bienfaiteurs.

Le chirurgien français Stéphane Guero et ses collègues ont déjà opéré avec succès 200 enfants atteints de malformations congénitales qui ont pu retourner à une vie normale après leur chirurgie.

"Afin d'apporter de l'espoir et de changer des vies malheureuses, l'hôpital a décidé de contribuer au fonds, à hauteur d'un dollar pour chaque opération et chaque examen à l’hôpital. Avec un total de plus de 200.000 patients/an, la somme que FV va verser au fonds en 2018 est d'environ 200.000 dollars, soit 5 milliards de dôngs, ce qui aidera 150 à 200 patients", a expliqué Nguyên Thi Lê Thu.

Du 9 au 11 mai, l'hôpital a opéré 8 jeunes patients. Le plus jeune d’entre eux est Ha Hô Kha Minh Anh, 12 mois, tandis que la plus âgée est Nguyên Thi Huyên Trang, 18 ans, souffrant de malformations à la main. Ces patients viennent de Hô Chi Minh-Ville, Trang Bom (province de Dông Nai), Long An, Khanh Hoà, Ninh Thuân, Hà Tinh. Le coût total des traitements s’élève à 350 millions de dôngs, et comprend les frais d'hospitalisation, les frais de transport ainsi que les repas pour eux et leurs familles.

Selon Nguyên Thi Lê Thu, la mission du fonds est de changer le destin des enfants handicapés lorsque leurs familles ne sont pas en mesure de les faire soigner.

La zone de soutien du fonds caritatif n'est pas géographiquement limitée, s'étendant du delta du Mékong aux hauts plateaux ainsi qu'à la région du Nord.

"Presque tous les cas soutenus par le fonds seront traités en priorité à l'Hôpital FV. Un suivi sera assuré jusqu'à une guérison complète. Dans de nombreux cas, plusieurs interventions chirurgicales seront être nécessaires. C'est le but visé par les fondateurs du fonds", a conclu la responsable. -CVN/VNA