Un énorme potentiel dans les industries de soutien du Vietnam

Les PME des industries de soutien peuvent bénéficier de la stratégie «Chine plus un» des multinationaux, qui inclut le Vietnam, selon Filippo Bortoletti, directeur de Dezan Shira & Associates Vietnam.
Un énorme potentiel dans les industries de soutien du Vietnam ảnh 1Photo illustrée: VNA
Hanoi (VNA) - Les petites et moyennes entreprises (PME) des industries de soutien peuvent bénéficier de la stratégie «Chine plus un» des groupes multinationaux, qui inclut le Vietnam, a écrit Filippo Bortoletti, directeur national de Dezan Shira & Associates Vietnam.

Dans son récent article publié sur Vietnam Briefing, Bortoletti a déclaré qu'au cours des 15 dernières années, le Vietnam a connu de nombreux changements, du boom manufacturier à l'observation d'un secteur de start-up émergent et dynamique.

L'émergence de «Chine plus un» a entraîné la mise en œuvre de stratégies de restructuration de la chaîne d'approvisionnement et de diversification des risques. Parallèlement, le Vietnam s'est également ouvert à davantage d'investissements étrangers, profitant ainsi de ces tendances pour se transformer en un centre manufacturier régional, a-t-il écrit.

Selon lui, alors que la tendance "Chine plus un" a incité de grandes entreprises comme Samsung et Nike à délocaliser leurs opérations au Vietnam, le déplacement des PME a été moins largement reconnu.

Souvent à la suite de leurs principaux clients multinationaux, ces PME ont également été attirées par le Vietnam grâce à l'environnement commercial favorable du pays.

Bien que ces PME n'opèrent peut-être pas dans des industries aussi prestigieuses que les téléphones portables et les ordinateurs portables, elles jouent un rôle crucial dans toute économie, y compris celle du Vietnam. En fait, les PME au Vietnam facilitent les transferts de technologie et offrent une formation professionnelle qui peut être plus large que celle offerte par les grandes organisations, soulignant leur importance pour le développement économique du pays.

Les PME opèrent souvent dans un secteur crucial pour le développement durable vietnamien : les industries de soutien. Le Vietnam a reconnu ces dernières années l'importance de ne pas être seulement une partie de la chaîne d'approvisionnement mondiale, mais plutôt d'être un élément clé de ces structures de plus en plus complexes.

Dans cette optique, le gouvernement a institué des allégements fiscaux et des incitations pour soutenir les industries qui cherchent à s'établir au Vietnam.

Les PME, qu'elles soient nouvelles dans la région ou suivent la voie bien tracée de la Chine au Vietnam, devraient bénéficier de manière significative de l'utilisation de ces incitations, a déclaré Filippo Bortoletti.

Selon lui, les progrès du Vietnam dans le développement des industries de soutien et des chaînes d'approvisionnement plus longues dans le pays ont été lents. En 2022, le taux de localisation du Vietnam n'était que d'environ 36%, une fraction de ses principaux concurrents que sont l'Inde et la Chine. Mais pour les PME qui cherchent à se diversifier au Vietnam, ce n'est qu'un défi mineur.

Le Vietnam est devenu un acteur très intégré en Asie ces dernières années, en partie grâce à sa participation à divers accords de libre-échange. Le pays a signé des accords avec ses voisins d'Asie du Sud-Est ainsi que des accords bilatéraux et multilatéraux avec des pays du monde entier, contribuant à faciliter les flux commerciaux et d'investissement dans la région et au-delà.

En conséquence, l'approvisionnement en composants et leur expédition au Vietnam pour l'assemblage, ainsi que l'expédition de pièces et de composants du Vietnam ailleurs pour l'assemblage, deviennent de plus en plus moins cher et plus facile.

En outre, il existe une impulsion au changement dans l'ensemble de l'économie.

Les forums et séminaires faisant la promotion du Vietnam en tant que destination des industries de soutien sont de plus en plus courants. Les problèmes de développement de ces industries sont également au centre de ces événements.

Un certain nombre de grands fabricants étendent l'empreinte de leurs industries de soutien au Vietnam. Samsung, par exemple, a ouvert un centre de recherche et développement de 200 millions de dollars à Hanoi.

Avec un vaste littoral reliant la nation en plein essor via une série de ports au reste du monde, le Vietnam se situe dans une région très pratique.

L'un des voisins du sud de la Chine, le Vietnam en tant que destination de «Chine plus un» est une excellente option. Des composants et des pièces pour un large éventail de fabricants traversent déjà la frontière, dans les deux sens, chaque jour à hauteur de centaines de millions de dollars.

À l'heure actuelle, il existe un énorme potentiel pour les PME dans les industries de soutien, en particulier au Vietnam, a conclu l'auteur. -VNA
source

Voir plus