Maputo (VNA) - Le membre du Bureau politique et membre permanent du secrétariat du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), Trân Quôc Vuong, effectue du 3 au 5 décembre une visite de travail au Mozambique.

Le membre du Bureau politique et membre permanent du secrétariat du Comité central du PCV, Trân Quôc Vuong. Photo : VNA


Le dirigeant du PCV a rencontré le président du parti Frelimo et président mozambicain Filipe Nyusi, le Premier ministre Carlos Agostinho Rosario et le premier vice-président du Parlement, Antonio Jose Amelia.

Il s’est également entretenu avec un membre du Bureau politique et secrétaire général du parti Frelimo, Roque Silva; et a travaillé avec le ministre de la Justice, des Affaires constitutionnelles et religieuses, Abdurremane Lino de Almeida, et le ministre des Transports et des Communications, Carlos Mesquita. 

Trân Quôc Vuong a également assisté à la signature d’un accord de coopération entre le PCV et le parti Frelimo pour la période 2018-2022, d’un accord d’assistance judiciaire bilatéral; et a travaillé avec Movitel, une coentreprise avec l’opérateur vietnamien Viettel.

Au cours de ces rencontres, les dirigeants mozambicains ont salué cette visite comme un événement important dans les relations entre les deux parties et les pays. Ils ont hautement apprécié la stature du Vietnam dans la région et le monde et l’efficacité commerciale de Movitel, qu’il considérait comme un modèle de coopération fructueuse entre les deux pays.

Ils ont souhaité que le Vietnam continue d’assister le Mozambique dans son développement national, notamment en matière de croissance économique et de réduction de la pauvreté.

Les dirigeants mozambicains ont demandé au PCV de continuer à partager ses expériences en matière d’édification du Parti et de formation du personnel.

Trân Quôc Vuong a affirmé que le Parti, l’État et le peuple vietnamiens ont toujours chéri et souhaitent renforcer leur solidarité, leur amitié traditionnelle et leur coopération avec le Mozambique. Il a également suggéré des mesures pour développer des liens entre les deux parties et les deux pays dans les temps à venir.

Les deux parties ont convenu que les deux pays devraient renforcer leurs liens traditionnels à travers l’échange de visites à tous les niveaux, la formation du personnel; soulignant des mesures concrètes destinées à faciliter les liens économiques, commerciaux, d’investissement et culturels, notamment dans les domaines tels que l’agriculture, l’éducation et la formation, les télécommunications, le pétrole et le gaz.

Les deux parlements devraient reforcer l’échange de visites de haut niveau et d’organismes spécialisés, travailler en étroite collaboration dans les forums multilatéraux régionaux et mondiaux, servant de passerelle pour élargir les relations avec les partis politiques de la région. –VNA