Un ancien GI soutient la réhabilitation du site de Son My

 Chaque année, le site du massacre de Son My voit l'arrivée le 16 mars de Billy Kelly, un ancien GI qui revient pour déposer 500 roses au mémorial des civils tués.
 Chaque année, le site du massacre de Son My voit l'arrivée le 16 mars de Billy Kelly, un ancien GI qui revient pour déposer 500 roses au mémorial des civils tués.

Cette année, il a en outre donné plus de 2.600 dollars pour la restauration de la tombe collective de ces victimes.


Les travaux ont été achevés, et un sentier en béton conduisant à cette tombe a également été construits.

Suivant le souhait de Billy Kelly, les gestionnaires du site de Son My ont dressé à côté de cette tombe une stèle sur laquelle est gravée une colombe blanche ainsi que l'inscription "Un Américain qui soutient la paix", en anglais et vietnamien.

Son My était un petit village calme bordé au sud par la rivière Tra Khuc et à l'est par la mer Orientale du Vietnam. Son My a été divisé en différents hameaux, désigné My Lai 1, 2, 3, 4.


Le 16 Mars 1968, 504 civils de Son My, dont la plupart des femmes dont certaines enceintes, des enfants et des nourrissons, y ont été massacrés. Ce massacre est intervenu principalement à My Lai 4 (à l'ouest de Son My) et à My Lai 2 (à l'est de Son My). Au moment du massacre, il n'y avait aucun signe de présence d'hommes en âge de combattre, ou de personnes en arme dans ce village, ni aucun de résistance. Le massacre a été perpétré par la Compagnie Charlie Barker d'un Détachement Spécial de l'armée des États-Unis.


Aujourd'hui, My Lai est à 120km au sud de Da Nang (ou Hoi An) et à 13km au nord-est de la ville de Quang Ngai, sur la rive nord de la rivière Tra Khuc. De Da Nang et Hoi An, voyager vers le sud le long de la route No. 1, une fois en face de la Rivière Tra Khuc, prendre le virage à gauche et continuer le long de la rive nord du fleuve sur environ 13 km, où se trouve My Lai, siège de ce massacre.


Le site du massacre possède aujourd'hui un mémorial pour les victimes et un musée avec des images horribles. Un circuit pédestre mène le visiteur vers le fossé qui était rempli de sang et de corps en 1968, et le cocotier criblé de balles témoignant de la tuerie. Au premier semestre 2010, 70.000 visiteurs dont près de 20.000 étrangers s'y sont rendus.-AVI

Voir plus