Truong Sa: des écoles pas comme les autres…

Dans le district insulaire de Truong Sa, qui est rattaché à la province centrale de Khanh Hoa, les écoles sont très différentes de ce qu’elles sont sur la partie continentale du pays… Le climat peu clément et le manque de moyens n’entament en rien l’enthousiasme des enseignants et des élèves.
Truong Sa: des écoles pas comme les autres… ảnh 1L’école primaire de Da Tây A. Photo : VOV

Hanoï (VNA) - Dans le district insulaire de Truong Sa, qui est rattaché à la province centrale de Khanh Hoa, les écoles sont très différentes de ce qu’elles sont sur la partie continentale du pays… Le climat peu clément et le manque de moyens n’entament en rien l’enthousiasme des enseignants et des élèves.

L’école primaire de Da Tây A

À l’école primaire de Da Tây A, Nguyên Công Qua s’occupe d’une classe réunissant des élèves de tous niveaux: de la maternelle jusqu’au CM2. Il doit tout à la fois expliquer un texte à un élève de CM1, rectifier l’écriture d’un élève de CP et corriger l’exercice de mathématiques d’un élève de CE2, passant de l’un à l’autre avec une célérité qui s’apparente à de la virtuosité pure!... Mais Nguyên Công Qua a le cuir bien tanné. C’est volontairement qu’il s’est porté candidat pour venir exercer à Truong Sa. Après 4 ans passés sur l’île de Sinh Tôn, il a donc été affecté à Da Tây A. Pour lui, enseigner à Truong Sa est un grand honneur...

«La plus grande difficulté, ici, c’est de devoir s’occuper d’élèves d’âges différents. Outre les cours ordinaires, j’anime des activités extrascolaires visant à sensibiliser les élèves au patriotisme et à l’attachement à la mer et aux îles. Les week-ends, j’apprends aux élèves de CM1 et de CM2 l’anglais et l’informatique. Mon plus grand souhait est qu’à l’issue de l’école élémentaire, ils puissent avoir acquis un niveau de connaissance suffisant pour poursuivre leurs études au continent et devenir plus tard des personnes utiles à la société», partage-t-il.

Les élèves de l’école de Sinh Tôn

Sur l’île de Sinh Tôn, Pham Xuân Diên a formé plusieurs générations d’élèves. Faute d’accès à Internet, il doit compter sur les échanges d’expériences avec ses collègues pour renouveler ses méthodes d’enseignement et d’évaluation. Mais grâce à son travail remarquable, tous ses élèves ont pu poursuivre leurs études sur le continent…

Truong Sa: des écoles pas comme les autres… ảnh 2 Les élèves de l’école de Sinh Tôn. Photo : VOV

«L’enseignement est une passion pour nous, d’autant plus qu’apprendre à écrire et à lire aux enfants dans cet endroit emblématique de la souveraineté maritime et insulaire nationale constitue une fierté incomparable», déclare-t-il bien volontiers.

Les élèves sont très reconnaissants envers leurs enseignants, comme en témoignent Vo Truc Quynh, de l’école de Sinh Tôn et Lê Thi Kim Thu, de l’école de Da Tây A.

«Mon maître est très patient et me donne des explications bien claires. Je vais bien étudier pour ne pas le décevoir», nous dit la première.

"J’ai cours deux fois par jour, de 7 à 10 heures le matin et de 2 à 4 heures l’après-midi. Mon maître donne des explications très claires. J’adore Truong Sa et les marins. Je vais faire des efforts pour devenir utile à la patrie», renchérit la seconde. 

Vivant sur ces îles lointaines où le climat est rude et où le confort manque, le plus grand bonheur pour les enseignants est d’avoir des élèves sages, intelligents et travailleurs qui s’adaptent bien à la vie insulaire et qui y sont profondément attachés. - VOV/VNA

Voir plus