Tien Giang (VNA) – Le développement du tourisme sur la base de la préservation de l’architecture vietnamo-européenne des patrimoines culturels a été organisé le 2 décembre dans l’ancien village de Dong Hoa Hiep, province de Tien Giang (Sud).

"L’événement visait à évaluer la situation et définir les orientations de développement du tourisme communautaire grâce à la préservation des valeurs patrimoniales dans l’ancien village de Dong Hoa Hiep, à présenter les potentiels du développement de l’écotourisme de ce village, et à partager des expériences des anciens villages vietnamiens et japonais en la matière", a indiqué Nguyen Tan Phong, vice-directeur du Service provincial de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Kanai Ken en pleine intervention lors de ce colloque. Photo: VNA

Kanai Ken, représentant de l’Agence japonaise des affaires culturelles, a apprécié l'état de conservation de l’ancien village de Dong Hoa Hiep, avec certaines bâtisses gardant leur architecture originale et typique.

Il a aussi affirmé que le Japon était prêt à partager ses expériences en matière de préservation des patrimoines culturels et d’exploitation des potentiels de "l’industrie sans fumée" avec le Vietnam, en particulier avec l’ancien village de Dong Hoa Hiep.

Selon Vo Minh Nhut, président du Comité populaire de la commune de Dong Hoa Hiep, l’ancien village de Dong Hoa Hiep compte actuellement dix anciennes maisons au service du développement du tourisme. En 2003, l’Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA) a financé les travaux de restauration de certains ouvrages dans ce village.

Pour renforcer la gestion et la préservation des valeurs patrimoniales de l’ancien village de Dong Hoa Hiep, selon lui, il est nécessaire de promouvoir la sensibilisation, l’éducation et la responsabilité auprès des habitants comme touristes dans la protection de l’ancien village et de son environnement.

Il a aussi insisté sur la nécessité de promouvoir la socialisation et la diversification des investissements accordés à la restauration ; la protection des patrimoines culturels, de l’environnement pour développer l’écotourisme durable.  

Chaque année, plus de 119.000 touristes visitent le district de Cai Be, notamment grâce à la renommée du village de Dông Hoà Hiêp. -VNA